Oubli des identifiants ? - Inscription

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site et à la suppression de ce bandeau d'information. En savoir plus

J'accepte

The Legend of Zelda: A drink to the Vice K

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Jeux en relation

The Legend of Zelda: A drink to the Vice K The Legend of Zelda: A drink to the Vice K

NINTENDO Super NES

Le 29 Juin 2013 - Par Vicekrispies - article lu 712 fois - Moyenne de 19,00

La simplicité au service de l'efficacité.

 

Bwaaaarf! En tant que « procrastinateur » averti, j'ai dû, afin de me motiver à écrire un nouvel article, décider de tester un des jeux les plus importants pour moi, sinon je ne me serai jamais décidé à bouger mon index droit et mon index gauche pour vous écrire ce que vous êtes en train de lire en ce moment même (oui, en tant que « procrastinateur » pro, je ne me suis jamais décidé à apprendre à taper avec plus de deux doigts, enfin bref...). A quoi se résume la vie d'un type comme moi ? Avoir parfois des pensées complexes, mais toujours les traduire par des actes simples. Et de ce fait la connivence qu'il y a entre The Legend of Zelda: A Link to the Past et ma ganache est plus qu'évidente. Pourquoi? Parce que ce jeu possède une capacité à transmettre des émotions profondes, à susciter des réactions d'enthousiasme, des crises de nerfs, bref, à donner au joueur des ressentis terriblement humains, de ce fait complexes et contradictoires, en ne pratiquant aucune surenchère, que ce soit graphique ou pathétique au niveau du scénario. Oui oui, moi aussi je suis arrivé à transmettre des émotions profondes à quelqu'un, et même des réactions d'enthousiasme, c'était un Jeudi je crois, le 12.

Car oui, en effet, si vous n'êtes pas insensible à la poésie, vous serez charmé par l'univers de ce Link to the Past. L'histoire n'a rien de révolutionnaire, il n'y a pas de morts à outrance, mises en scène grossièrement, de façon à déclencher un surplus lacrymal, à la manière d'une publicité pour une association humanitaire ou bien un spot sur la sécurité routière, non, tout est fait d'une manière beaucoup plus subtile.

 

 

La vacuité, le zen, la méditation, et Zelda.


Si ce Link to the Past est un jeu qui a la faculté, de m'émouvoir, me faire sourire ou m'émerveiller, c'est également grâce à ses musiques. L'OST est parfaite de bout en bout, et la musique est toujours adaptée aux situations. Ce jeu est tellement culte que je ne vous ferai pas l'affront de prétendre vous apprendre qu'il y a une deuxième quête dans un monde parallèle nommé "Monde des ténèbres", mais je peux vous faire partager mon ressenti: le changement d'ambiance flagrant quand on passe dans ce monde est exceptionnel, et contrairement à Ocarina of Time où la seconde quête était sombre à souhait, limite glauque, ici, on a carrément l'impression que ce nouvel univers se fout de notre gueule, et ouvertement, en plus: si nous jetons un ennemi ou un buisson dans l'eau, un poisson "squelettique" (devrais-je dire "arrêtique"? sais pas moi, j'suis pas Laurent Baffie) surgit du courant pour nous faire un petit coucou, les arbres ont un visage effrayant, et si nous nous approchons trop près d'eux, on se reçoit une bombe en pleine face... Eh bien cette ambiance se ressent également dans la musique, parfaitement adaptée, évoquant une sorte de mélange de nostalgie et de moquerie, c'est indescriptible. En tout cas le Dark World theme est une des ziks de jeu les plus extraordinaires qui soient. L'alchimie musiques/graphismes crée une sorte d'univers que l'on aime à contempler. Contemplation? Vacuité d'éléments inutiles? Il m'est avis que ce titre était un des jeux préférés d'Adam Yauch! Et aussi de Séverine Ferrer, vu qu'elle a rencontré le Dalaï Lama.

 

 

 

Le jeu parfait?


Si ce Zelda est aussi important pour moi et que je ne lui trouve que des qualités, c'est également parce qu'il possède une valeur nostalgique indéniable à mes yeux, c'est le premier jeu que j'ai possédé en compagnie de Super Mario World (ouais ça va, ce n’est pas trop mal pour un début, c'est comme commencer sa vie en étant riche et beau en somme. Et là je m'inquiète parce que je parle beaucoup d'argent dans ce test, moi qui me pensai détaché de toutes ces contingences matérielles... :$$$$$$$$$$$$). Mais même après l'avoir refait récemment je suis toujours dans l'incapacité de trouver le moindre réel défaut à ce jeu, ce qui courronce profondément la véritable langue de vipère que je suis! Un seul village alors que Zelda 2 en comptait plusieurs ? Pas de personnages secondaires ayant un rôle réellement important? Mouais, si on veut, mais je considère que cela aurait eu de l'importance si le scénario était l'intérêt du jeu, ici l'essentiel se situe au niveau de l'ambiance et du gameplay. Un scénario un peu pauvre justement ? Je le considère plutôt naïf et attachant. Nan nan, aucun défaut apparent, même 20 ans après sa sortie, ce soft est toujours une Ferrari qui passe sans problème le contrôle technique... Ferrarri ? Argeeeeeeent :$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

 

 

 

Voilà j'espère vous avoir donné envie de jouer à ce jeu, je suis forcément un peu déçu comme on l'est toujours après avoir testé un de ses jeux préférés; je ne vous ai pas parlé en détail des palais, des mécanismes de jeu, mais je voulais avant tout baser ce test sur mon ressenti, c'est chose faite. A la prochaine, je l'espère.

 

 

Mes amitiés à Séverine Ferrer.

Les Images

Quand on se prend une mine, des fois le lendemain on se retrouve avec sorcière à côté de soi.Ici, un punk à chien aux cheveux roses, comme Link.C'est un lapin (sans doute la légende la plus utile de l'histoire de ce site)Ces arbres ont des têtes de... de... D'arbres bizarres.

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Avis de Multifragman
Le 03 Août 2013 - Par Multifragman -
Moyenne de l'article 17 /20

Je dirais même que la contemplation est le mot qui colle le mieux aux Zelda d'une manière générale... ton ressenti rends bien sur le papier et c'est tant mieux pour le lecteur en attente de ce type d'article. En résumé, bravo! (et n'hésites pas à reprendre ta plume... enfin... ton clavier quoi)

Avis de PentoGGA
Le 30 Juin 2013 - Par PentoGGA -
Moyenne de l'article 20 /20

Alors pour expliquer ma note, je donne 17 à cet article qui révèle un texte de grande qualité et original. Et je rajoute 3 points pour le retour du grand Vicekrispies sur GGA, ça me mets presque les larmes aux yeux ;)

Avis de Docteur Jones86
Le 30 Juin 2013 - Par Docteur Jones86 -
Moyenne de l'article 20 /20

Quel retour Vice! Là tu me fais plaisir, quel article mon pote!
Ce Zelda c'est une partie de ma vie et il fait partie de ma vie! Rien que d'y repenser je me retrouve 19/20ans en arrière chez mon cousin où je l'observait pendant des heures jouer à ce titre exceptionnel. C'est pour moi un vrai lien vers le passé (A link to the past!).
En plus de l'effet nostalgique s'ajoutent les qualités indiscutables du jeu, pour moi le meilleur Zelda, un des meilleurs jeu sur SNES et un des meilleurs jeu de l'histoire.
Alors oui ton article n'est pas complet mais il à le mérite d'être sincère. GGA a besoin de gens comme toi!

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting