Oubli des identifiants ? - Inscription

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site et à la suppression de ce bandeau d'information. En savoir plus

J'accepte

The Last of Us : Un film dont vous êtes le héros

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Les Vidéos
  • Jeux en relation

The Last of Us : Un film dont vous êtes le héros The Last of Us : Un film dont vous êtes le héros

SONY PS3

Le 17 Juin 2013 - Par PentoGGA - article lu 734 fois - Moyenne de 18,00

Je sais que je ne vous apprends rien si je vous dis que The Last Of Us est une nouvelle expérience en exclusivité sur PS3 et qu’elle restera gravée dans l’histoire du jeu. Cependant, j’ai tout de même trouvé quelques choses à redire et c’est ce que je développe plus bas.

 

 

L’attente pour The Last Of Us a provoqué en moi un sorte d’impatience tremblante contrôlée durant des mois comme, je l’imagine, tous les mordus de jeux de zombies d’ailleurs. Le jour de sa sortie, nous nous sommes donc précipités au mag afin de dévorer chacune de ses minutes à l’occasion d’une grosse soirée geeke. Je peux déjà vous dire que ce jeu est un bijou. Bijou certes, mais le problème est que je suis incapable de vous dire, au bout de quatre ou cinq heures de jeu, à combien l’estimer.

 

 

Lorsque le jeu commence, la première impression est sensationnelle et vous vous dites :

«  - Dès que je peux je mets pause direct, je vais chercher un verre de (comme vous voulez), des biscuits … n’importe quoi mais là je sais que je suis parti pour des heures de geekage ».

La qualité de l’image est absolument magnifique et les expressions des personnages sont touchantes. Vous n’aurez d’ailleurs aucun mal à vous attacher à chaque individu, souvent même un peu trop vite. Les effets de lumière sont absolument bien gérés et offrent un réalisme d’une grande crédibilité à l’univers assez pesant, aussi apaisant qu’angoissant  et mystérieux. La mise en scène a été minutieusement travaillée, on se croirait dans un film dont vous êtes le héros. Là où le réalisme gagne encore des points c’est au niveau des dialogues français qui sont parfaitement interprétés. Les acteurs sont de vrais professionnels.

 

 

Vous attaquez l’aventure qui raconte la vie du héros au commencement d’une contamination semblant rendre la population hystérique, désireuse de planter ses crocs dans la chair des ceux qu’ils croisent. Au bout de plusieurs dizaines de minutes, vous serez projetés vingt ans plus tard dans une zone sécurisée de la ville mais évidemment dans un paysage chaotique. C’est réellement à ce moment-là que l’immersion s’intensifie. On retrouve  une infinité de quartiers complètement défoncés, quadrillés par d’infranchissables cratères ou encore des gratte-ciels posés en équilibre sur les buildings voisins. Il faut dire que depuis vingt ans, les services publics n’existent plus.  Par conséquent, la végétation domine le goudron et le béton. La reproduction en image de ce tout, angoissant et merveilleux, vous prouve que vous êtes en train de vivre … heu, de jouer à un titre dont vous vous souviendrez toute votre vie. Chaque lieu que vous traverserez sera unique avec ses propres détails alors qu’ils sont pourtant issus du même contexte. Plus on avance et plus on prend conscience de la gravité de la destruction devenue désormais naturelle.

 

 

Seulement voilà, durant quatre heures d’émerveillement nous sommes redescendus un peu sur terre. Nous nous sommes rendu compte que mis à part l’excellente trame scénaristique, des décors sensationnels et quelques crapahutages nous étions tout de même en manque d’action. Je vous rassure, nous nous sommes battu à plusieurs reprises contre un total d’une dizaine d’infectés et autant d’humains un peu trop agressifs. Les combats sont très réussis. Que vous soyez au corps à corps, à tirer dans une cervelle ( désolé mais c’est comme d’hab’ le moyen d’économiser ses munitions) ou en train de vous infiltrer, l’action reste captivante. C’est vrai que vous serez tout de même occupés car on vous demandera de trouver une échelle, grimper, sauter de plates-formes en plates-formes et vous aurez même des passages en QTE à ne pas manquer au risque de voir la même scène se répéter. Cependant, étant donné que le jeu ne propose pas de carte ouverte, on se demande pourquoi on nous impose tant d’exploration. Grimper de partout dans un Assassin’s Creed ok mais là durant 3 heures de gameplay ? …   C’est un peu le bémol des « beaux » jeux d’aujourd’hui qui proposent beaucoup de spectacle pour l’œil mais qui se limitent au niveau de la richesse de gameplay. On aurait apprécié, pour ces quatre premières heures, plus d’action. Après je ne dis pas, on n’est pas tout le temps obligé de dézinguer du zombie dans un survival-horror certes, mais si on n’a pas ça, proposez nous au moins de la recherche d’énigmes les mecs ! ,  ou des objets à trouver dans une grande partie de niveau  … ou de couloirs ! C’était la base avec des jeux comme Alone In The Dark ou Resident Evil. Pour être honnête avec vous, lorsqu’on a arrêté la console, on s’est de suite demandé si la prochaine session allait un peu plus bouger que ça ou nous proposer la même expérience de promenade.

 

 

J'ai fait en sorte de ne rien spoiler dans l'article. Toutefois si vous voulez vous faire un avis, voici la vidéo d'un youtubeur qui présente les premières minutes. C'est tout de même à voir je pense si vous doutez. Mais si vous êtes sûr de faire le jeu, ne regardez pas  pour garder le suspens des scènes.

Les Images

Les Vidéos

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Avis de Multifragman
Le 17 Juillet 2013 - Par Multifragman -
Moyenne de l'article 17 /20

Ohhh je ne sais pas si je plussoie ou non. Le fait est que je viens d'avoir une discussion avec l'ami colloc qui tournait autour du sujet "trop d'action dans cette même nouvelle génération de jeux" alors je ne sais pas, à voir. Mais je maintiens tout de même avoir plus envie de jouer à un titre prenant, où l'ambiance et l'immersion s'associent pour te déboîter le cerveau (au second sens du terme) qu'à un jeu bourré de séquences d'action inutiles et répétitives (genre le dernier Tomb Raider). Ceci dit, bravo pour ce premier aperçu et pour ce beau texte alléchant :)

Avis de Docteur Jones86
Le 17 Juin 2013 - Par Docteur Jones86 -
Moyenne de l'article 19 /20

Un bien bel article sur un jeu qui à l'air vraiment très bon, même si les jeux de zombies ce n'est plus trop mon truc!^^

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting