Oubli des identifiants ? - Inscription

Rogue One : A Star Wars Story... le Doc est conquis !

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Jeux en relation

Rogue One : A Star Wars Story... le Doc est conquis ! Rogue One : A Star Wars Story... le Doc est conquis !

Saga

Le 16 Février 2017 - Par Docteur Jones86 - Moyenne de 18,00

Il est temps pour moi de vous livrer mon avis sur Rogue One ! J'avais écrit un article sur mes attentes pour ce film, à l'époque j'étais super enthousiaste, mais l'automne est arrivé et j'ai commencé à avoir des réserves sur ce spin-off. En effet, depuis j'avais vu le Godzilla de Garteh Edwars, le réalisateur de Rogue One, et vu la faible qualité du film y avait de quoi avoir peur. Au final seul le côté sombre et le bestiaire de ce nouveau Star Wars m'attirait, et je rêvais d'une fin qui fasse un lien direct avec l'épisode IV, mais vous savez les rêves...

C'est donc content mais sans grandes attentes que je m'apprêtais à aller voir le film. Même si deux jours avant sa sortie un nombre astronomiques d'avis positifs fleurissaient sur le net, j'avais toujours des réserves.

 


Une aventure qui ne fut pas de tout repos !


Quand Disney rachète Lucasfilm en 2012 pour 4,05 milliards de dollars, directement est annoncé la mise en chantier d'une nouvelle trilogie prenant place après la trilogie classique. Début 2013, Disney confirme que des films dérivés seront réalisés.  Rapidement on parle de spin-off centrée sur des personnages, les noms qui reviennent le plus sont ceux de Boba Fett, Han Solo et Yoda. Une des rumeurs s'est affirmée juste puisqu’un film sur Han Solo sortira en 2018.


Dans les fait un film sur Boba Fett était bien entré en pré-production avec un teaser quid devait être dévoilé à la Star Wars Celebration de 2015. Le film devait être réalisé par Jsoh Trank, mais suite à l'échec de son film les 4 Fantastiques le projet fut abandonné au profit d'un autre spin-off. Mais dites-vous bien que l’on est passé à moins de deux doigts de voir un film centré sur le plus célèbre chasseur de prime de la galaxie !


Finalement, en mars 2015 est annoncé le titre du premier spin-off : Star Wars Anthology : Rogue One. On apprend que l'idée du film vient de John Knoll, superviseur des effets spéciaux, qui rêve depuis des années de voir le groupe de rebelles qui a volé les plans de l'Etoile de la Mort. A la même date on apprend que c'est la (belle) Felicity Jones qui tiendra le premier rôle.

 


 

 


Petit à petit le casting vient s'enrichir, parmi les noms les plus notables il y a ceux de Mad Mikkelsen et Forest Whitaker. On retrouve même des acteurs vus dans d'autres Star Wars, ainsi Genevieve O'Reilly reprend son rôle de Mon Motma qu'elle avait dans l'Episode III et Jimmy Smits celui de Bail Organa qu'il avait lui aussi dans l'épisode III et l'épisode II aussi.


Comme je l'ai déjà dit c'est Gareth Edwards qui réalise le film d'après un scénario de Chris Weitz Tony Gilory, lui-même d'après une idée de John Knoll. Le titre du film est rebaptisé, ce sera Rogue One : A star Wars Story.


Le tournage débute à la fin de l'été 2015. Mais un an plus tard, Disney insatisfait, demande qu'une partie du film soit re-filmée... d'après certaines rumeurs c'est 40% du film qui doit être re-shooté. A priori à cause de problème lié au scénario. A quelques mois de la sortie du film il y a de quoi être inquiet, surtout quand le compositeur de la musique du film, Alexandre Desplat, quitte le projet et est remplacé par Michael Giacchino à 3 mois de la sortie du film.


Dire que la production de Rogue One fut chaotique est peut-être exagéré, en tout cas ce ne fut pas de tout repos et les réserves que le public pouvait avoir autour du film étaient fondées.


Alors Rogue One va-t-il être un échec ? Va-t-il être un film d'action juste sympa ? Ou va-t-il réaliser un véritable coup de poker ?

 

 

 

Du spin-off à l 'épisode III,5

 

 

[ ATTENTION, SPOIL A PARTIR DE CE PARAGRAPHE !!! ]

 


Me voilà donc le 14 décembre 2016 à 14h30 au cinéma de Chambéry pour une séance en 3D. Le film commence avec l'apparition du logo Lucasfilm suivi de la célèbre phrase introductive de la saga : "Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine..." A la suite de ça pas de texte jaune défilant dans l'espace mais l'arrivée d'un vaisseau triangulaire sur une planète où une petite fille, en voyant le vaisseau, est terrorisée. Elle va voir ses parents et on comprend que son père y est jusqu'au coup puisque l'Empire vient de le retrouver !


Ce monsieur en question est Galen Erso, scientifique qui travaillait par le passé pour l'Empire et qui a préféré déserter. Cependant l'Empire a besoin de lui pour finir une super arme. La maman est tuée, le fille, Jyn Erso, va se planquer et le papa est embarqué. La petite fille est récupérée par un black et là apparaît, sous un font étoilé, le titre du film avec un fond musicale qui essaye de reprendre le thème principal de Star Wars mais c'est assez maladroit.


On retrouve Jyn dans une prison impériale 15 ans plus tard et là ça démarre vraiment... Libérée par les Reblles, elle est amenée sur Yavin IV (la base rebelle vue dans l'épisode IV) où elle est mise au courant que son papa est le cerveau de la construction de l'Etoile de la Mort. Pour faire simple elle doit aider l'alliance à retrouver son père. Dans le même temps son père charge un pilote impérial de rejoindre Saw Gerrera (le black du début du film) lui livrer un message pouvant aider l'alliance à vaincre l'Empire. Jyn retrouve Saw, il lui montre le message du gentil papa qui révélé le lieu où se trouvent les plans de l'Etoile de la Mort. La mission est donc maintenant de retrouver ces plans, mais la belle Jyn veut retrouver son papa afin de le sauver des griffes de L'Empire. Mais ce qu'elle ne sait pas c'est que son nouveau pote au sein de l'Alliance est chargé, en secret par l'Alliance, de tuer Galen Erso parce que même s’il trahi l'Empire il est resté longtemps auprès d'eux et a construit beaucoup d'armes pour, il est donc un danger potentiel.


Le papa est retrouvé mais aussitôt tué par l'Empire au court d'une bataille entre forces rebelles et impériales...


Je n’en dit pas plus sur l'histoire, j'en ai déjà beaucoup dit, mais c'est histoire de planter le décor et vous montrer que Rogue One s'inspire beaucoup des films de guerres et d'espionnages. Le but de ce spin-off est de monter les rebelles de l'ombre, les espions et les commandos prêts à se sacrifier pour la cause.

 


 

 


Plus on avance dans le film plus les enjeux se détachent de ce groupe d'élite pour parler du conflit en lui-même, et c'est en ça que j'ai eu la sensation que le film passe d'un spin-off à un épisode intermédiaire entre l'épisode III et l'épisode IV. Enfin c'est surtout une magnifique introduction à l'épisode IV, on y voit même le Tantive IV et la Princesse Leïa telle qu'elle apparaissait en 1977 grâce à la magie des effets spéciaux.


Rogue One est un film qui ne cesse de monter en puissance pour un final au-dessus des espérances !

 

 

La tête dans les étoiles


En toute franchise, la partie introductive m'a fait un peu peur. C'est long à se mettre en place et c'est déconcertant car beaucoup de codes de la saga ont été changés. Une fois que le titre apparait à l'écran le film se lance réellement. Là commence la partie où on va présenter les personnages et les enjeux de l'histoire, sachant que tout ça doit être résolu pour la fin du film. Mais plus qu'un personnage c'est le commando Rogue One qui ressort parce qu'au final ce ne sont pas ces individualités là que l'on retient. Pour ma part les deux personnages que j'ai le plus retenu sont Dark Vador et la Princesse Leïa. Si j'additionne le temps de présence de ces deux personnages dans le film on arrive à peine à 5 minutes, pourtant ce sont eux qui marquent ! Vador n'a pas été aussi charismatique que depuis L'Empire Contre Attaque !


Là on touche un point important quant à la qualité du film. Est-ce qu'il est bon en tant que film en lui-même ? Où est est-ce qu'il est bon parce qu'il puise son essence dans Un Nouvel Espoir ?


D'un point de vue scénaristique je pense que les bonnes choses du film sont dues à la nécessité d'être raccord avec l'Episode IV : le sacrifice du commando Rogue One, les plans de l'Etoile de la Mort dans le Tantive IV et donc dans les mains de Leïa, l'intervention de Vador...


Force est de constater que tout ce qui marche dans l'histoire c'est grâce au film de 1977. On peut parler de facilité, mais pourquoi s'en privé ? L'objectif étant d'avoir de la cohérence entre les épisodes et de nous conter un événement bien précis de la lutte de l'Alliance contre l'Empire. Soyons honnête, les personnages que l'on retient le plus ce ne sont pas les héros mais le bestiaire et surtout les personnages issus de la trilogie classique (Tarkin, Vador et Leïa). Non pas que les nouveaux personnages soient inintéressants, celui de Jyn est pas mal écrit et il évolue tout le long de l'intrigue. Les autres personnages tombent un peu plus dans le cliché, c'est dommage mais faut pas se voiler la face, ce qui compte ici ce n'est pas la psychologie et l'évolution des protagoniste mais l'évènementiel.

 

Parce que s’il y a bien une chose où le film ne se trompe pas c'est de nous montrer les vols des plans de l'Etoile de la Mort. La fameuse bataille, dont on nous parle depuis 1977, où les rebelles remportent leur première victoire sur l'Empire est d'une beauté jamais vu avant au cinéma. Les dernières 45 minutes du film c'est du bonheur à l'état pur où les effets spéciaux sont les plus beaux de l'histoire du cinéma ! De plus c'est réalisé avec un are dynamisme et beaucoup d'intelligence, il y a un vrai sens du suspense jusqu'au générique de fin. Si le film ne gagne pas l'oscar des meilleures effets visuels c'est un scandale !

 

 

 

 

 

La dernière partie du film est une leçon de cinéma d'action. Je n’ai jamais vu ça avant, même pas dans Avatar qui pourtant en termes d'effets visuels et de leur mise en scène est un modèle. J'avais la sensation de vivre un tournant de l'histoire du cinéma. Ce qui fait de ce spin off un Star Wars majeur !

 

Même en dehors de cette partie finale, la richesse du film réside dans son univers visuel. Les décors ont été bien pensés et bien travaillés tout en étant très diversifiés (ce qui était déjà un des points fort du Réveil de la Force). Le constat est le même pour le bestiaire que j'ai trouvé plus intéressé que dans l'Episode VII.

 

 

 

 


En résumé


Pari réussi pour Rogue One car même s'il n'est pas parfait sa qualité ne cesse de croître plus on avance dans le film pour offrir des dernières minutes anthologiques et parmi les plus belles de la saga ! Au fond la seule chose que je regrette vraiment c'est la qualité vraiment moyenne des musiques, les seuls bons morceaux sont ceux reprenant la partition de John Williams.


Quoi qu'il en soit c'est un grand moment de cinéma !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Images

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Avis de PentoGGA
Le 17 Février 2017 - Par PentoGGA -
Moyenne de l'article 18 /20

Un super article qui reflète bien mon avis sur la totalité du film !

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting