Oubli des identifiants ? - Inscription

Rick Deckard is back ! L'avis du Doc sur Blade Runner 2049

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Jeux en relation

Rick Deckard is back ! L'avis du Doc sur Blade Runner 2049 Rick Deckard is back ! L'avis du Doc sur Blade Runner 2049

Saga

Le 21 Octobre 2017 - Par Docteur Jones86 - Moyenne de 19,00

Il y a des films dont, rien d'évoquer l'idée de suite, ressemble à du suicide. Qui irait faire une suite à Il était une fois en Amérique, Shinning, 2001 l'odyssée de l'espace (ah si ça a été fait en 1984) ... La liste est longue mais nul doute que la suite la plus casse gueule serait celle de Blade Runner. Pour replacer le contexte, Blade Runner est sorti en 1982. Réalisé par un Ridley Scott fort du succès d'Alien, avec Harrisson Ford en tête d'affiche alors star du moment avec ses rôles de Han Solo et Indiana Jones et première adaptation d'un roman de Philip K.Dick un des papas du cyberpunk et parmi les plus grand auteurs de science-fiction (le pauvre trouva la mort quelques mois avant la sortie du film). Sur le papier le film à tout pour réussir mais ce fut un échec public et critique. Ajoutons à cela que la Warner a quelque peu salopé le montage. Mais au fil des années une communauté de fans s'est construite autour du film suite à ses sorties en vidéo et surtout avec la sortie en 1992 du fameux director's cut où on a la vision du réalisateur et non plus de la Warner. C'est à partir de cette époque que Blade Runner s'est construite une image de film culte et qu'il a été admis qu'il ne s’agit pas seulement d'un chef d'œuvre de la SF mais d'un chef d'œuvre du 7ème art tout court au même titre que le Parrain par exemple. Une œuvre qui se suffit à elle-même tant elle est riche, mais j'y reviendrais dans un prochain article lui étant consacré ! Il est quand même important de noter que si Blade Runner a été par le mouvement "METAL HURLANT", il a aussi influencé de nombreuses œuvres : Terminator, Akira, Ghost in the shell, Strange Days, Le cinquième élément, Matrix, Flashback, G Police, Perfect Dark...  Son héritage est donc énorme !




 

 

Tout ça pour dire que sortir sa suite ça ressemble à une très mauvaise idée. D'ailleurs à l'annonce du projet j'étais très peu confiant. C'est en voyant quelques films de Denis Villeneuve, lorsqu'il fut annoncé comme réalisateur de Blade Runner 2049, que j'ai commencé à retrouver confiance. Villeneuve est un réalisateur canadien de talent, le meilleur de la nouvelle génération avec Christopher Nolan et dans une moindre mesure J.J Abrams. D'ailleurs je vous conseille son premier film de science-fiction Premier Contact qui change vraiment des films de SF d'aujourd'hui. Après avoir été témoin de ce Premier Contact, c'est là que j'ai eu hâte de voir la suite de Blade Runner.

 


 

 

 

Pour vous situer mon amour pour le film de 1982 il fait partie, à mes yeux, de ce trio de film comme étant les meilleurs de l'histoire du cinéma avec L'Empire contrattaque et Les aventuriers de l'arche perdu. Il n’y a rien au-dessus et c'est impossible (pour moi) de faire mieux. Alors soyons clair, Villeneuve n'a pas fait mieux avec Blade Runner 2049 et il n'est pas à la hauteur du premier, mais c'est pas pour ça qu'il est mauvais (loin de là).

L'histoire se déroule 30ans après les aventures de l'opus d'origine. On suit l'agent K, un Blade Runner, qui va être confronté à une révélation qui va changer la face du monde et qui va l'obliger à fouiller dans son passé et celui de l'agent Rick Deckard (interprété par Harrison Ford) ancien Blade Runner en fuite.

 

 

 

 

 

Vous comprendrez que j'ai plus que résumé l'histoire du film tout en gardant l'idée globale. Bien sûr il y a plein d'autres choses développées et d'autres pistes proposées. Je ne cache pas qu'il est très difficile de rédiger une critique de Blade Runner 2049 tant il est riche voir même novateur. Ce qui frappe d'abord c'est la qualité de la mise en scène de Villeneuve, ceux qui connaissent ses autres films savent de quoi je parle et Blade Runner ne déroge pas à la règle. C'est un réalisateur qui comprend la force et l'importance des images, bien travaillées elles peuvent être toutes aussi importantes que le scénario ! C'est quelque chose de plus en plus rare, le réalisateur qui représentait le mieux cela était Stanley Kubrick et quand on regarde Blade Runner 2049 on se dit qu'il y a un peu de Kubrick en Villeneuve. Dès les premiers plans du film on est happé dans son univers, du coup on a plus l'impression d'être seulement témoin des événements du film mais d'y participer.

 

 

 

 

Le film est rempli d'images fortes hantant le spectateur encore longtemps après la projection. Ajoutons que la direction artistique est sublime proposant différents univers tout aussi intéressants les uns que les autres et chacun avec une atmosphère propre. J'ai rarement vu un travail sur l'image, et le visuel en général, aussi important sur un film. Rogue One avait mis la barre très haute l'an passé mais Blade Runner 2049 surclasse tout ça. On n’a pas vu ça au cinéma depuis une trentaine d'années, depuis Blade Runner en 1982 j'ai envie de dire (bon peut-être que j'exagère un peu). Le youtubeur Le Fossoyeur de Film appel ça "la grammaire de l'image". C'est quelque chose qui caractérise le cinéma de Denis Villeneuve et avec Blade Runner 2049 il atteint des sommets. Mais le revers de la médaille c'est qu'il est parfois tellement sur les images que ça nuit au rythme du film, ça aussi c'est une constante du cinéma de Villeneuve. C'est d'autant plus visible sur un film de 2h45 ! Parmi les quelques défauts du film, ce problème de rythme qui se fait connaitre de temps en temps est le plus important. Mais sans ça est-ce que les images auraient le même impact ? C'est là où se trouve tout le paradoxe.


 



 

Pour donner de la cohérence à tout ce visuel il faut quand même un scénario à la hauteur. L'histoire de base est excellente, peut être aussi bonne que celle du film de 1982. Dans l'ensemble son développement est plutôt bon mais parfois il y a quelques bricoles qui ne vont pas. Pour avoir quelque chose de bon pendant plus de 2h30 c'est compliqué il y a de temps en temps quelques facilités alors qu'à certains moments le film évite les facilités scénaristiques avec brio ! Le flashback de Rachelle est-il vraiment utile ? Est-il utile d'avoir une nouvelle Rachelle? C'est surtout là-dessus que j'ai tiqué. A côté de ça l'histoire est remplie de choses super intéressantes sur qu'est-ce que la vie ? Qu'est ce qui nous rend humain (ou pas) ? L'importance des souvenirs, la façon dont nous sommes manipulés, où est la frontière entre le réel et le virtuel ?... Si le scénario n'est pas parfait il est de bonne qualité et largement au-dessus de beaucoup de productions actuelles. Les personnages sont tous très bien travaillés et développés avec, pour tous, des enjeux bien définis. Chaque personnage à son importance et apporte quelque chose à l'histoire. D'ailleurs le film se construit autour de ses personnages et que les personnages fonctionnent c'est tout le film qui fonctionne !

 

 

 

 

Tout cela donne une atmosphère à la fois fascinante et anxiogène. Parce que le film est anxiogène et il faut plusieurs heures, voir jours, pour se débarrasser de cette angoisse. Le tableau dressé de notre futur a de quoi effrayer. Ce que j'en ai retenu c'est que nous sommes tous manipulés et on nous fait passer le faux pour le vrai et vice versa, ce qui était déjà ce que j'avais retenu du premier opus. Blade Runner 2049 reste donc dans la veine du film de 1982 et c'est très bien. Cette atmosphère est renforcée par une partition certes pas de la qualité du premier Blade Runner mais très efficace et qui colle au film.


 

 

 

 

Avant la sortie du film j'ai été agréablement surpris par la qualité de sa promotion. En dehors des campagnes d'affiches et de bandes annonces, il y a trois courts métrages servant à faire le lien entre les deux films mais sans être indispensables à la compréhension de Blade Runner 2049. Ces courts métrages sont de qualité, il y en a deux en live et un animé par le papa de Cowboy Bepop. C'est cette dernière vidéo qui est la meilleure et qui est réellement une petite merveille, jugez plutôt:

 


 

 

Ça impose le respect et ça donne vraiment envie de voir (ou revoir) Blade Runner 2049 et de se replonger dans le film de 1982.


Malgré cette opération marketing bien travaillée et des critiques plutôt bonnes dans l'ensemble, le film a du mal à décoller au box-office (comme le premier opus). J'admets que c'est un univers particulier et que ça ne peut pas plaire à tout le monde (oh les idiots), mais au fond de moi ça me fait mal que le film ne soit pas une réussite publique et commerciale. Ceci étant son exploitation en salle n'est pas encore finie et les chiffres peuvent encore grimper, sans compter la prochaine sortie vidéo pouvant donner un nouveau souffle à l'œuvre.


Pour conclure je dirai que Blade Runner 2049 est assez révélateur du cinéma de Denis Villeneuve. A la limite du chef d'œuvre avec un travail d'orfèvre sur l'image et l'atmosphère créée, mais avec quelques problèmes de rythmes et un scénario de qualité mais avec des bricoles qui ne fonctionnent pas toujours. Ce constat est valable pour toute la filmographie de Villeneuve et c'est dans Blade Runner 2049 que ça se ressent. C'est un film de commande et pourtant c'est l'œuvre la plus personnelle du réalisateur canadien, en ça Blade Runner 2049 est un véritable film d'auteur.


Cette suite du chef d'œuvre de 1982 vaut réellement le détour, c'est un très grand film qui tranche avec les productions actuelles et propose quelque chose de nouveau. Digne successeur du film de Ridley Scott tout en proposant quelque chose d'original. Merci monsieur Villeneuve pour ce beau moment de cinéma !



Les Images

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Avis de PentoGGA
Le 23 Octobre 2017 - Par PentoGGA -
Moyenne de l'article 19 /20

Excellent article qui donne bien envie à un fan de sciences fiction comme moi. Je ne me suis pas encore penché sur l'univers de Blade Runner mais ça fait déjà pas mal de temps que j'ai hâte de le faire. Mais quand je vais le faire, je vais le faire bien, en prenant le temps de regarder dans l’ordre, y compris les courts métrages. Merci pour ton témoignage sans spoil !

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting