Oubli des identifiants ? - Inscription

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site et à la suppression de ce bandeau d'information. En savoir plus

J'accepte

Rayman Legends : une merveille

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Jeux en relation

Rayman Legends : une merveille Rayman Legends : une merveille

MICROSOFT XBOX 360

Le 06 Octobre 2013 - Par looping - article lu 774 fois - Moyenne de 17,00

 

Salut à tous bande de geeks!


Sur ordre de notre gourou pento, je me mets à jour pour vous livrer mes impressions sur mes derniers coups de coeur vidéoludiques.

Petite précision, nous sommes fin 2013 et l'arrivée des nouvelles consoles XBOX ONE et PS4 pointe le bout de son nez. Donc avant d'enterrer une génération qui nous a livré des jeux fantastiques, rendons-lui hommage.

Comble de cette volonté, c'est un jeu en deux dimensions qui ressort aujourd'hui du lot, je veux parler de Rayman Legends.


 

Parler d'un jeu 2D peut sembler quelque peu désuet mais quand on voit la qualité de ce Rayman, la nostalgie nous délie la langue comme un bon vin. Pour continuer les comparaisons oenologiques, ce jeu est un peu comme Chateauneuf /20 ans d'âge, il nous procure les picotements de plaisir qu'on éprouvait en jouant aux classiques du genre: Alex Kid, Sonic, Mario et autres confrères plus modernes comme Earthworm Jim en 1994 le chef d'oeuvre de David Perry.

 

 

Le premier opus de Rayman sort en 1995, initialement sur Jaguar puis rapidement porté sur Playstation, sous la direction de Michael Ancel. Il sera favorablement accueilli par la critique de par la richesse de ses graphismes, ses animations et en particulier pour son univers onirique.

 

 

Je dois bien l'avouer, je n'ai pas joué à cette première monture, ni celles qui ont suivi jusqu'aux épisodes 360. La raison est simple, je n'avais pas de Playstation à cette époque, ni aucune console de salon d'ailleurs car mes parents ne m'aurait pas prêté la télé! Eh oui je vous parle d'une époque où une télé par famille était bien suffisante. Nous étions d'ailleurs formés aux missions commando le samedi soir sur la première chaine cryptée mais là je m'éloigne du sujet même si l'on reste dans un certain onirisme (ah Tabatha Cash...). Avec l'arrivée de la Playstation et d'un certain Tomb Raider, les jeux de plates-formes en 2D ont perdu de leur superbe. Nous, vétérans du jeu vidéo, n'avions pour ainsi dire connu que ça. Je généralise bien sûr mais c'est pour marquer l'idée que l'innovation technique de la 3D a véritablement ouvert de nouvelles perspectives vidéoludiques.

Perspectives certes, mais pas forcément innovations car les thèmes seront hélas bien souvent du réchauffé et la technique pas toujours au service du soft.

 


 

Ceci étant dit, la franchise Rayman a su traverser le fossé technologique et proposer jusqu'en 2003 avec le troisième opus des jeux sympas aux visuels toujours enchanteurs.

 

 

La maîtrise de la 3D est suffisante mais on peut se poser la question si elle judicieuse pour ce genre. C'est en tout cas le raisonnement des développeurs qui reviennent en 2011 avec l'épisode Origins à la 2D mais aussi et surtout à un développement en équipe réduite. La jurisprudence des jeux vidéo nous démontre qu'une équipe réduite nous livre souvent des jeux magnifiques avec un réel intérêt dans le gameplay (Lemmins, Alone In The Dark etc). Origins ne fait pas exception et en cette année 2013, l'épisode Legends pousse encore le bouchon pour devenir la nouvelle référence.

 

 

 

Je pourrais m'épancher sur les graphismes mais les visuels parlent pour eux. A part Trine je n'ai jamais vu plus beaux et magnifiquement colorés.

Les animations sont parfaites et vous devriez savoir que je n'utilise pas ce terme à la légère. Non seulement les tableaux sont détaillés et fournis, avec plusieurs plans, mais ils sont également magnifiquement équilibrés. Peu importe la façon de jouer, en speedant ou en étant plus cool, aucun bug de collision ou autre mur invisible ne freinera votre progression. La visibilité est presque toujours optimale en tout cas en solo. Les personnages sont parfois un peu petits mais je pense que les développeurs ont sans doute pensé qu'on aurait bientôt tous des écrans géants et ce n’est pas faux!

 

 

Le gros point fort du jeu, c'est le plaisir dû à la variété du gameplay. Là où à l'époque nous nous contentions de finir le niveau le plus rapidement possible en collectant des anneaux, des pièces ou des bonbons (petite dédicace à Zool sur Amiga 500), nous prenons maintenant le temps d'explorer les niveaux. On revient en arrière pour trouver tous les Ptitzêtres disséminés et bien cachés parfois. Le plus bel ajout vient des mondes musicaux où vous devez sauter et frapper en rythme sur fond de grands classiques comme "Eyes Of Tiger": tout simplement jouissif!

 

 

Nous avons également des mondes chronométrés où le challenge est parfois relevé. Les phases à dos de moustiques ont disparu mais heureusement, les développeurs n'ont pas été radins en durée de vie et nous les mettent en bonus dans les 40 plus beaux tableaux de l'épisode Origins. Vous avez bien entendu, nous avons deux jeux pour le prix d'un.

 

 

Je résume donc: en mode solo nous avons un jeu complet magnifiquement réalisé et addictif. En multijoueurs l'expérience se sublime! Malgré parfois une perte de visibilité les parties entre potes en mode "championnat" se révèlent excellentes. Rares sont les jeux aujourd'hui qui se révèlent aussi fun à plusieurs!

 

 

Que dire d'autre...ce jeu a tout pour lui, une maniabilité exemplaire au service d'un jeu aux phases variés; le tout dans une atmosphère onirique magnifiquement retranscrite. A seul ou à plusieurs...on en redemande!

 

 

 

 

 

 

Les Images

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Avis de Docteur Jones86
Le 08 Octobre 2013 - Par Docteur Jones86 -
Moyenne de l'article 17 /20

looping is back! Un bien bel article, avec un historique sympa sur la saga Rayman. L'article est peut-être un peu court, mais il ne dit que des choses intéressantes et il est bien illustré. Par contre ça manque de vidéos.

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting