Oubli des identifiants ? - Inscription

Loving the alien ou l'avis du Doc sur Alien la résurrection

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Jeux en relation

Loving the alien ou l'avis du Doc sur Alien la résurrection Loving the alien ou l'avis du Doc sur Alien la résurrection

Saga

Le 22 Novembre 2017 - Par Docteur Jones86 - Moyenne de 17,00

Retour à la fin des années 90, 1997 plus précisément, avec le quatrième opus de la saga Alien : Alien La Résurrection, réalisé par le français Jean-Pierre Jeunet. Point final de la quadrilogie d'origine, il est sans doute l'épisode qui a fait le moins parler de lui à sa sortie. J'ai d'ailleurs su qu'il y avait un quatrième Alien après qu'un camarade de classe (j'étais alors en sixième) soit allé le voir au cinéma. Pour ma part je l'ai découvert deux années plus tard lors de sa première diffusion à la télé française. J'ai pas le souvenir d'une grosse campagne de communication à la façon d'un Starship Troopers sorti la même année, puis de toute façon il est moins bien que Starship Troopers! Enfin là n'est pas la question, parce que même en étant loin des deux premiers films (véritables chefs d'oeuvres) il reste terriblement efficace même 20 ans après et supérieur à Alien 3 (j'ai beaucoup de mal avec celui-là !).



La FOX décide de confier l'écriture du scénario à Joss Whedon (scénariste de Buffy, Toy Story... et futur réalisateur des films Avengers). Son premier script voit l'acte final se dérouler sur terre. Plusieurs versions sont écrites dont une avec une énorme bataille pour défendre la terre. Pour pallier à la mort de Ripley à la fin d'Alien 3, les producteurs proposent que la nouvelle héroïne soit un clone de Newt (la petite fille de Aliens). Whedon part sur cette idée avant que le studio lui demande que ce soit un clone de Ripley. Mais Sigourney Weaver hésite à reprendre le rôle, cependant elle est séduite par le script (et quelques millions de dollars aussi). Elle demande quand même à changer quelque chose dans le script : que le clone de Ripley soit mi-humain et mi-alien. Elle deviant par la même occasion coproductrice du film.

 

Si Danny Boyle est le premier choix, il refuse de travailler sur le projet comme réalisateur. Peter Jackson et Bryan Singer sont eux aussi approchés mais ils refusent. C'est finalement le français Jean Pierre Jeunet qui est choisi comme réalisateur, son style visuel ayant séduit les producteurs.

Si Bill Muray et Angelina Jolie on faillit jouer dans le film, le casting reste d'une grande qualité : Sigourney Weaver, Ron Perlman, Dominique Pinon, Winona Ryder, Brad Dourif...

Mettons les choses au clair, ici je parle de la version longue du film sortie lors de la sortie du coffret DVD Alien en 2003. Ceci étant dit il n’y a pas grand-chose qui change entre les deux versions, même si on a élément révélateur à la fin du film en ce qui concerne la Terre.

Bien qu'on soit face à un film très orienté action, Jeunet ne manque pas d'audace dans la mise en scène. On a certains plans qui ne manquent pas d'originalité. Mon préféré reste la séquence aquatique :


 


 



C'est clairement l'un des meilleurs passages de toute la saga ! Il résume à lui tout seul tous les aspects positifs du film. Du cinéma d'action efficace, une direction artistique bien travaillée et la volonté de faire quelque chose d'original. Rien que pour cette scène le film vaut le coup. En dehors de ça le film sait tomber dans l'horreur pur et dur avec deux scènes : celle du labo et celle du newborn. Ces deux passages sont sans doute les plus dérangeants et dégoutants de l'histoire du cinéma, ça fait très peur et ça donne l'envie de vomir.

 



 



Y a beau avoir du travail derrière ses scènes et elles ont beau avoir une importance scénaristique, je trouve qu'ils sont tombés dans l'excès. Je suis prêt à l'excuser pour la scène du labo mais avec le newborn on tombe dans du gore un peu gratuit avec une créature à peine digne d'une série B des années 80 ! Quand en 1986 on découvrait la reine alien c'était autrement plus classe, là on est dans la faute de goût. C'est là le point noir du film. Parce qu'a côté de ça on a un scénario qui tient la route, même si le traitement de certains personnages est un peu léger. En tout cas celui de Ripley est très bien travaillé, elle est devenue ce qu'elle combat et c'est intéressant à analyser.





Le personnage de Call est plutôt bien développé et nous rappelle l'importance des robots dans la saga (ce qu'avait un peu oublié Alien 3).





Le film à un bon rythme, il y a peu de temps morts. En fait c'est un peu un Die Hard à la mode SF, le but étant de s'échapper dans un environnement hostile. Jeunet s'en sort bien même s’il n’a pas toujours eu carte blanche, on sent quand même sa pâte dans tout ce qui est visuel. Parce qu'au final si le film est sans prétention et se présente comme un film d'action dans l'espace, il ne manque pas d'audace ce qui a pour conséquence de donner certaines séquences magnifiques mais aussi de tomber dans la faute de goût.

Alien la résurrection est un divertissement efficace, bien loin d'un Alien. Un peu à la façon de Robocop 3 il veut continuer à donner vie à une saga culte en offrant un regard différent, moins ambitieux mais fidèle à ce qui a été fait avant.

 



Les Images

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Avis de PentoGGA
Le 23 Novembre 2017 - Par PentoGGA -
Moyenne de l'article 17 /20

Excellent critique avec le petit extrait qui va bien :D

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting