Oubli des identifiants ? - Inscription

Les jeux vidéolympiques d'Albertville - Savoie Retro Games 2017

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Les Vidéos
  • Jeux en relation

Les jeux vidéolympiques d'Albertville - Savoie Retro Games 2017 Les jeux vidéolympiques d'Albertville - Savoie Retro Games 2017

Festivals/Salons

Le 02 Octobre 2017 - Par PentoGGA - Moyenne de 18,00

J’ai failli faire l’erreur de donner un titre à cet article du genre « Mon avis sur le Savoie Retro Games » ou « SRG 217 verdict » mais j’aurai fait une bien belle erreur car certes je vais vous en donner un par rapport à celui qui s’était déroulé à Anneçy l’année dernière, mais ce sera la dernière fois car autant vous le dire direct’, il est enfin devenu une convention digne de se mesurer aux autres qui se déroulent partout en France.

 

 

 

 

Pour le bref résumé je connais le responsable de l’évènement, l’ambitieux et audacieux Bertrand Girardon, depuis 7 ans maintenant. Nous avons à l’époque vendu des jeux vidéo ensemble dans un magasin. Puis j’ai démissionné par la suite pour créer goodgameall.com en 2009. A ce moment-là Bertrand s’était lancé dans la vente de figurines tirées de l’univers geek via un site internet qu’il a arrêté quelques temps plus tard. Puis en 2012 (d’après mes souvenirs) il décide de se lancer dans le projet de créer un rassemblement dans une salle des fêtes quelconque qui proposerait aux visiteurs de jouer sur des consoles de toutes époques. J’ai eu beaucoup de respect pour Bertrand car entre nous combien seraient capables d’avoir les cojones de le faire ? Pas beaucoup je pense … pas moi-même et je peux avouer qu’à l’époque je me demandais bien comment il allait y arriver. Il l’a pourtant fait mais je dois reconnaître que je ne m’y suis jamais rendu jusqu’à l’année dernière. La seule chose que je sache, c’est qu’il est parti d’un petit salon de JV dans lequel on trouvait des machines qui ne fonctionnait pas toujours avec d’autres détails un peu négligés pour les personnes y étant allés et qui m’en avaient rapporté des échos. Après tout, il faut un début à tout et Bertrand a toujours été à l’écoute pour s’améliorer années après années. Donc je disais, il est parti de là pour arriver à la Halle Olympique d’Albertville pour un énorme show en 2017 ! Je me suis retrouvé tout seul là-bas, ce Dimanche, en début d’après-midi car mon weekend était full le reste du temps. Cela m’a finalement permis de me beigner au mieux dans l’ambiance et je peux vous dire que j’ai vraiment kiffé le moment passé. Je vous explique tout ça plus bas et je vous ai même monté une vidéo sur mon parcours que vous retrouverez en bas d’article.


 

 

 

Le Savoie Retro Games se déroulait cette année à Albertville à la Halle Olympique. Le choix du bâtiment est excellent dans un premier temps de par son grand espace. Dans l’article "Ma ballade de 2 heures au Savoie Retro Games 2016",  que j’avais rédigé l’année dernière, j’avais évoqué le manque de place par rapport au publique qui s’était déplacé en masse. Cette année ce problème est clairement résolu et vous comprendrez plus bas comment la disposition spécifique a influé sur l’ambiance globale. La salle était donc très spacieuse ainsi que les espaces pour se rafraichir et se détendre a des moments après un trop-plein de salade de bruitages de jeux vidéo.

 

 

 

 

Je suis arrivé à l’entrée et ai attendu 3 minutes dans une courte fille d’attente de 7 ou 8 personnes avant de me faire fouiller. J’ai aimé la démarche … pas de me faire fouiller, restez tranquille … mais parce qu’il y avait un mec de la sécu pour vérifier les sacs, et un autre avec un détecteur de métaux. Alors je ne sais pas si c’est obligatoire de faire cette procédure à partir d’un certain nombre d’entrées mais très franchement, sur le moment je ne savais pas combien il allait y avoir de geeks à l’intérieur et je me suis dit qu’ils avaient carrément assuré sur l’entrée. Moi-même je me sentais en HYPER MEGA TOP DU TOP sécurité. C’est aussi çà l’art de se mettre à la page face à l’actualité. Je suis arrivé en caisse en passant assez vite. Après avoir payé 8 euros, je m’aventurai vers les allées de cette Halle qui me rappela des souvenirs quand il y avait les JO et que j’étai encore un kid. Le pire dans tout ça, c’est qu’au même moment j’ai entendu un élan de cris de foule qui venait de ma gauche. C’est là que je vis les gradins immenses nous surplomber. Ils étaient remplis et donnaient sur une grande scène où se sont déroulés des concours de cosplays et des conférences comme celle du Joueur Du Grenier avec Marcus. En tout cas j’ai compris à ce moment où était passé tout le publique car effectivement, lorsque j’avais commencé à apercevoir les allées, je m’étais étonné du peu de monde présent. Les stands se trouvaient derrière la scène.


 

 

 

Un effort a été fait pour que la scène tourne le dos à la zone des stands et que le son ne dérange pas les visiteurs en ballade. Malgré ça l’ambiance était tellement bouillante que, où que vous vous trouviez, vous entendiez tout de même des hurlements de joie et de fortes impressions que procurait la scène. En réalité, c’est un vrai show qui s’est déroulé au SRG et nous étions portés par cette enthousiasme général. Heureusement que j’avais des images à prendre parce que j’avais souvent envie de courir vers la scène pour savoir pourquoi tout le monde devenait hystérique. Non franchement je n’en rajoute pas, c’est la première fois que j’entendais autant d’engouement de la part d’un publique dans une telle convention. Et comme je le disais plus haut, la plus grosse masse des visiteurs se trouvait devant la scène ce qui permettait une ballade vraiment tranquille. Si j’insiste là-dessus, c’est que cela prouve bien que la scène était plus qu’intéressante. Déjà pour ça, je tire mon chapeau aux organisateurs.

 

 

 

 

Peu de temps après avoir arpenté les premières parcelles des stands, j’e suis arrivé sur celui de Marcus dans lequel vous aviez la possibilité de jouer à ses bornes de jeu, de discuter avec lui et de prendre une photo. C’est la première fois qu’il se déplace (enfin) au Savoie Retro Games et le rencontrer procure un grand bonheur à ses fans. Très gentil et généreux, il vous laissera un excellent souvenir que vous soyez petits ou grands.

 

 

 

Les visiteurs pouvaient aussi se mesurer à Frederic Zolfanelli (Sparadrap de NOOB) sur des jeux comme BomberMan ou sur Street Fighter contre Kayane quand ils n’étaient pas en séance de kassdédi ou en salle de conférence.

 

 

 

 

On retrouvait l’espace des consoles de toute époque mises à disposition du publique. C’est aussi ce qui a fait murir le Savoie Retro Games d’années en années et j’ai trouvé qu’il était extrêmement spacieux et offrait la possibilité de geeker sur de nombreuses consoles que je n’avais moi-même jamais approchées. Comme vous le verrez dans la vidéo, il y avait absolument tout âge au bout des manettes et je me demande quel autre divertissement a le pouvoir de le faire. Il y avait toujours quelque chose de disponible à tester, c’était parfait là-dessus. On voit d’ailleurs que cet aspect de la convention est parfaitement maitrisé.

 

 

 

 

L’autre point tout aussi bien maitrisé est, vous l’aurez compris, le concours cosplay. Comme je le disais, les cris de la foule le témoignaient déjà pas mal, mais aussi le travail réalisé de la part des participants. Ils étaient tous sensationnels et faisaient plaisir à nos yeux car je n’en ai pas croisé de ringards. Même les plus simples jouaient leur rôle, on les sentait complètement dans leur élément.

 

 

 


Plusieurs youtubeurs étaient présents pour des séances de dédicaces et pour donner des conférences en toute intimité car les salles étaient assez petites pour rester conviviales. Cela a permis aux fans d’avoir la meilleure proximité avec eux et ils pouvaient facilement échanger des questions-réponses. Vous verrez dans la vidéo des passages de e-penser, kayane ou encore Mamytwink.

 


 

 

 

En ce qui concerne la diversité des stands, on retrouvait de la vente d’objets de collection type statuettes, jeux retro, plantes asiatiques, imprimantes 3D, bonbons, cosplays, armes ou t-shirt et j’en passe … Mais aussi des jeux de société à disposition, ou alors un stand Star Wars avec des Jedi et des sith dont vous pourrez d’ailleurs apercevoir une initiation aux sabres laser obscures dans la vidéo ci-dessous.


 

 

 

 

Je conclurai ces lignes en disant que ça y est, le Savoie Retro Games a atteint son premier gros pallier, celui de devenir la convention Savoyarde qui entre dans l’histoire de la famille des grandes conventions à ne pas rater de notre pays. Félicitation à Bertrand Girardon et son staff qui ont su s’accrocher au fil des ans, malgré les soucis de dernières minutes de chaque rassemblement ou encore de mauvaises critiques. Il est arrivé à garder la tête hors de l’eau et s’est toujours amélioré avec le temps. Je lui souhaite de toujours garder le même tempérament de fonceur car perso, moi j’y trouve bien mon compte et n’aurai jamais imaginé en 2012 qu’il irait aussi loin.

Les Images

Olympique d'Albertville

Les Vidéos

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Avis de Docteur Jones86
Le 02 Octobre 2017 - Par Docteur Jones86 -
Moyenne de l'article 18 /20

Ce qui est sur c'est que les retours sur ce SRG 2017 sont bons. Je m'y étais rendu en 2015 (à Cran Gevrier à l'époque) et c'était une convention sympa mais avec une grosse marge de progression (surtout en ce qui concerne l'organisation). Je n'avais pas prévu de me rendre à cette édition 2017 car je trouvais que ça manquait de créateurs de jeux rétro (ben ouai c'est sensé être un festival rétro), 8€ c'est un peu cher (la convention de Cusset c'est gratuit, Migennes c'est 3€, Chambéry BD c'est 5€ et on a un qualité d'invité qui impose le respect), j'avais déjà prévu d'aller à Roanne au spin-off de Génaration Star Wars et Science Fiction mais j'ai dû annuler car trop rapproché de mon concours et soyons honnêtes parce que j'ai eu quelques différents avec Bertrand l'organisateur et créateur du SRG (pas très ouvert à mes critiques et mes retours sur le SRG 2015).
Vu tes retours ils semblent que les défauts des anciennes éditions ne soient que de mauvais souvenirs, tant mieux car j'ai toujours pensé que le SRG avait la capacité de devenir un festival d'importance nationale! Félicitations Bertrand.
Mais je persiste à penser que pour un festival rétro y a un déséquilibre entre créateurs de jeux (sous représentés) et youtubeurs (sur représentés), y a pas c'est quelque chose qui me gêne surtout quand on connait la qualité des créateurs français dans les années 80/90! Sans parler de la partie cosplay dont j'ai l'impression que c'est elle qui attire le plus du monde, alors somme nous toujours dans du rétro? En tout franchise je me sens plus prêt des première éditions dans une salle des fêtes au fin fond de la campagne. Après c'est un point de vu personnel qui n'engage que moi.
En tout cas excellent article, enfin excellente vidéo surtout. Merci Pento ;)

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting