Oubli des identifiants ? - Inscription

Les Aliens au panthéon de la SF ou l'avis du Doc sur Aliens, le retour!

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Jeux en relation

Les Aliens au panthéon de la SF ou l'avis du Doc sur Aliens, le retour! Les Aliens au panthéon de la SF ou l'avis du Doc sur Aliens, le retour!

Saga

Le 31 Janvier 2018 - Par Docteur Jones86

Voici un petit article sur l’un des plus grands films de science-fiction des années 80. Pour beaucoup Aliens le Retour est le meilleur opus de la saga, c'est aussi mon avis et c'est pour ça qu'il ne va pas être facile de rédiger une critique dessus. A la base je voulais écrire sur Alien 3 mais ce sera pour une prochaine fois parce qu'il n'est pas motivant de parler d'un film que vous avez moyennement aimé.


Rapidement après la sortie d'Alien en 1979 une idée de suite émerge. Vu le succès commercial et critique du film ça semble logique, cependant le producteur David Giler dû faire face au refus de la Fox. Cependant quand l'équipe de direction changea elle commença à se pencher sur une suite, Giller proposa que le film suive le modèle de Sans Retour (1981) sur lequel il avait travaillé. Dans le même temps, en 1983, un jeune réalisateur du nom de James Cameron termine l'écriture de son futur film, Terminator. Cependant l'acteur qui doit être la vedette du film, Arnold Schwarzenegger, est pris sur le tournage de Conan le Destructeur. Giler ayant lu le scénario de Terminator et étant impressionné, demande à Cameron (qui a neuf mois de temps libre) de rédiger le script d'Aliens. Il soumit son brouillon de scénario à la Fox qui lui promet la réalisation du film si Terminator est un succès. C'est ainsi qu'en 1984 James Cameron se voit confier la réalisation d'Aliens. Pour lui la meilleure façon de respecter le premier film ce n'est pas d'en faire un clone mais de proposer sa propre vision tout en gardant les meilleurs éléments et en y ajoutant de nouveaux propres à la science-fiction comme par exemple une armée futuriste.

 

 

 

Le premier rôle est proposé à Sigourney Weaver dont son personnage est le seul survivant du premier Alien. D'abord elle est hésitante et étonnée que la production du film soit déjà si avancée sans qu'elle ait été prévenue avant. La vérité c'est qu’elle doute sur les qualités de Cammeron mais une fois le scénario lu c'est avec enthousiasme qu'elle s'engage sur le projet. Son personnage est ici beaucoup plus central et développé que dans le film de 1979. En effet Cammeron a donné un véritable passé à Ripley et une raison d'être qui va au-delà de sa propre survie de se battre contre les xénomorphes. Le personnage prend une dimension nouvelle, elle gagne beaucoup en charisme et en profondeur. Au fond les autres rôles ne sont là que pour servir celui de Sigourney Weaver là où dans le premier Alien elle était au même rang que les autres. C'est d'ailleurs avec ce film que Ripley devient une icône du cinéma de science-fiction et du cinéma en général. A côté de ça le film a des personnages secondaires intéressants, notamment Newt, une petite fille seule survivante du massacre de sa colonie par les aliens. Il y a bien entendu Bishop, le robot le plus emblématique de la saga et le caporal Hicks un militaire qui sort du moule ! J'apprécie beaucoup Hudson même s'il est très cliché, comme les autres militaires mais lui a quelque chose d'attachant. Burke a lui aussi une place non négligeable dans l'histoire, son intérêt n'est donc pas à négliger et on prend un certain plaisir à le voir se faire tuer par un xénomorphes alors qu'en réalité il est pire que ces créatures !


Quand on réfléchit bien le scénario d'Aliens est le même que Rambo II (pour la base en tout cas) sorti un an avant et scénarisé par James Cameron (si si c'est vrai !). Mais la façon dont il va être développé et mis en scène n'a rien à voir et s'approche ici de l’art ! La force de cette suite c'est qu'elle sait qu'elle doit développer l'histoire, quand il doit y avoir de l'action, quand il doit y avoir de l'émotion, quand il doit y avoir du suspens, quand il doit y avoir de la peur... Tout repose sur cet équilibre et ça fonctionne à la perfection. C'est en ça qu'Aliens est une oeuvre complète et qu'elle fascine encore aujourd'hui.


57 ans après les évènements du premier film, la capsule de Ripley est retrouvée dans l'espace par une navette de la compagnie. Ramenée dans une base proche de la terre elle est soignée est épaulé par l'avocat de la compagnie, Burke. Mais la compagnie lui retire sa licence de pilote, la jugeant responsable de la perte du Nostromo. Obligé à travailler sur les docks, elle est en proie à d'horrible cauchemars. Quelques temps plus tard Burke vient la voir, avec un Marines, car la compagnie a perdu le contact avec sa colonie sur LV 426, la planète où l'équipage du Nostroma avait fait connaissance du xénomorphe...

 

 

 

Une mission de sauvetage avec des enjeux plus personnels pour Ripley. Mais si Aliens a marqué les esprits c'est par son aspect visuel. Les créatures ont un design différent de celle du premier opus, c'était une volonté de Cameron, mais ce qui a marqué le public à vie c'est la Reine Alien.


 

 

Elle est rapidement devenue une figure iconique de la culture pop. D'ailleurs si vous voulez la voir elle est exposée au musée Miniatures et cinéma à Lyon (voir mon article sur ledit musée). La très longue séquence de face à face entre la reine et Ripley fait partie des plus grands moments de l'histoire du cinéma ! Trente-deux ans après ça n'a pas vieilli (là où d'autres effets du film subissent un coup de vieux depuis une dizaine d'année). Ce passage regroupe les éléments qui font la force du film (peur, suspens, émotions, action...). C'est une véritable leçon de cinéma ! En voici un petit extrait au combien culte :

 

 

 

 

Au final le seul reproche que l'on pourrait faire au film c'est sa musique. Attention James Horner livre une partition honorable mais six semaines avant la sortie du film il n'avait toujours rien enregistré (à cause des délais de tournage). Il a réutilisé des morceaux de Star Trek II et de 2001 l'odyssée de l'espace, d'ailleurs si vous avez vu les deux films cités vous vous direz obligatoirement : "Ah là c'est la musique de 2001 !" "Ici c'est du Star Trek II!" Comme les pistes sonores de ces films sont géniales ça passe mais ça s'étend tellement que quelque part ça casse une partie de la magie. Après qu'il réutilise la musique de Jerry Goldsmith du premier Alien c'est pas un problème, c'est même logique. Cependant Horner a fait un beau travail sur la musique de la séquence finale, cette composition originale est une réussite ! Au fond ce n'est pas que la musique soit ratée, loin de là, mais que contrairement au reste du film elle manque de fraicheur et de surprise.

 

Aliens, le retour s'est rapidement imposé comme un incontournable de la science-fiction. Quand on sait le nombre de films de ce genre sorti dans les années 80 et surtout leur qualité, ça reflète bien les qualités d'Aliens que d'être (selon moi) dans le top 5 de la SF des années 80. En effet il est indiscutable que L'Empire contre attaque et Blade Runner soient devant, mais qui peut se vanter de rafler la troisième place à Aliens ? Peut-être le Retour du Jedi et New York 1997, voir Terminator (mais je n’en suis pas convaincu pour ce dernier). D'ailleurs sur l'histoire du cinéma quels sont les films de SF véritablement mieux que Aliens ? En cherchant bien sûr que j'en trouve mais ils ne sont pas légions. Tout ça pour dire qu'Aliens est plus qu'un film, c'est un monument du septième art !

 

 

Les Images

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Aucun avis pour le moment.

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting