Oubli des identifiants ? - Inscription

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site et à la suppression de ce bandeau d'information. En savoir plus

J'accepte

La Belle et la SNES: La Belle et la Bête sur Super Nintendo

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Jeux en relation

La Belle et la SNES: La Belle et la Bête sur Super Nintendo La Belle et la SNES: La Belle et la Bête sur Super Nintendo

NINTENDO Super NES

Le 04 Février 2015 - Par Docteur Jones86 - article lu 1132 fois - Moyenne de 18,00

Je ne sais pas si je fais une crise de la trentaine en avance, mais en ce moment je sais en moins brûler le désir fou de retourner en enfance! Et quoi de mieux que Disney comme symbole de l'enfance ? En fait moi j'en ai pas mal des symboles de l'enfance que j'ai jamais lâché... en fait ça voudrait dire que je suis resté un gosse, pas impossible et quand je vois comment le monde tourne je me dis que c'est pas mal d'avoir gardé une âme d'enfant.


Quoi qu'il en soit j'ai besoin d'un retour en enfance significatif, j'en ai tellement besoin que je monte à Marne la Vallée chez Mickey au mois d'avril...ouai ouai à ce point-là. D'un point de vue vidéo-ludique je me lance le défi de faire de A-Z les jeux Disney rétro qui traînent dans mes placards depuis quelques années. Après Land of Illusion dont vous avez pu profiter de mon article, aujourd'hui je reviens avec l'adaptation de la Belle et la Bête sur Super Nintendo.



 

 

Si la cartouche traînait chez mois depuis 2011 ce n’est pas un hasard, Le Belle et la Bête est pour moi le meilleur film d'animation de chez Disney pour ne pas dire le meilleur film d'animation de tous les temps. Je vous entant déjà dire: "Oh le doc c'est une fiotte, il kiff un dessin animé de fille, oh la honte!" Et bien j'assume chers amis et en cinéphile que je suis je vous assure que ce film est une pure merveille, d'ailleurs c'est le seul film d'animation de chez Disney à avoir été nominé pour l'Oscar du meilleur film.




 

Le film je pourrai en parler des heures et des heures, mais ici n'est pas le sujet...enfin pas tout à fait puisque je vais vous parler de son adaptation sur Super Nintendo, un jeu pas très connu parce qu'à mon avis il a eu du mal à trouver son public mais qui mérite quand même qu'on s'y arrête car malgré ses limites il m'a charmé!

 

 

Une adaptation au mileu de tant d'autres


Dans les années 90 les jeux Disney rimaient avec qualité, que ce soit chez SEGA ou chez NINTENDO. Les deux firmes avaient leurs politiques propres et du coup leurs adaptations propres made in Disney, je ne vais pas revenir là-dessus puisque j'en ai déjà parlé dans de précédents articles. D'ailleurs il n'était pas rare que le même film ait droit à des adaptations différentes suivant la console, l'exemple le plus emblématique est ALADDIN avec d'un côté VIRGIN pour Sega et CAPCOM pour Nintendo...victoire de VIRGIN avec son chef d'oeuvre sur Megadrive. Par la suite les adaptations étaient les mêmes puisque Nintendo à laché CAPCOM et s'en est remis à Virgin, c'est le cas du Roi Lion ou du Livre de la Jungle.

Mais avec la Belle et la Bête c'est différent, en 1993 sort sur Megadrive (enfin Genesis) Beauty and the Beast: Belle's Quest et Beauty and the Beast: Roar of the Beast, tous deux édités par SUNSOFT et sorties uniquement aux Etats Unis. Ces adaptations Megadrive sont reconnues comme mauvaises.


En 1994 (deux années après la sortie du film) sort La Belle et la Bête sur Super Nintendo, cette fois le titre est édité et développé par HUDSON SOFT, firme nippone connue pour ses PC Kid. Considéré comme supérieur aux versions Sega, le titre n'a pas marqué les esprits et reste en fait assez méconnu. D'un point de vu marketing ça m'a toujours semblé bizarre de sortir le jeu deux ans après la sortie du film, après les succès de Aladdin et du Roi Lion. Quand tu es un mec tu es plus tenté par un Aladdin et en 94 on est en pleine folie du Roi Lion. De plus on est vers un titre qu'on penserait (à tort) plutôt destiné aux filles et qui quand on se penche dessus est destiné aux gamers avec un niveau de haute voltige. Bref un jeu difficile destiné aux filles et qui sort quand ce n'est plus son heure...pas étonnant qu'il ne soit pas populaire; Et pourtant, maintenant que je l'ai fini, je ne cesse de me dire que bon nombre de joueurs sont passés à côté de quelque chose à l'époque ! Honnêtement, je le trouve supérieur au Roi Lion sur la même machine et Megadrive, je vais sans doute me faire des ennemis en disant ça mais une fois de plus j'assume!

 

 

Une merveille cachée

 

J'exagère en disant "merveille" car le titre n'est pas avare en défauts, mais cela évoque le côté "merveilleux" du titre et le fait que j'ai à coeur de le mettre en avant.

Première chose qui frappe c'est la beauté des graphismes et l'ambiance en général. On sent le souci de fidélité chez les développeurs et ils ont fait tout un tas d'efforts pour retranscrire au mieux l'aspect sombre et mystérieux du métrage. Ici l'humour du film est laissé de côté pour vraiment se focaliser sur ce qui fait la force et la grandeur du film, en n’insistant pas sur le côté romantique c'est vrai...encore que c'est discutable.



 

 



Cependant à vouloir être trop fidèle le jeu se plante sur certains points, un en particulier dont je parlerais plus tard.  Quoi qu'il en soit la phase de gameplay présentée précédemment est révélatrice du titre, mis à part peut-être pour le Stage 3.

 

Bref, tout ça pour dire que je trouve ce jeu beau et qu'il m'a touché ! Est-ce le fait que j'adore le dessin animé ? Sans doute, mais je ne minimise pas le travail de Hudson Soft sur l'ambiance générale du jeu, sa beauté graphiques et sa volonté de fidélité.

 

 

Les ombres de la bête


Vous l'avez déjà compris, tout n'est pas réussi dans ce jeu. Faut pas se voiler la face, à certains moments le jeu va vous rendre dingue et faire de vous un être grossier...pas d'inquiétude c'est normal.

Si le gameplay ne présente pas de défaut majeur au premier abord, il faut bien admettre que la bête est terriblement lourde. Du coup on manque de rapidité (surtout qu'on ne peut pas courir) et ça rend certains sauts très délicats car la jouabilité jouit d'aucune fluidité ! Attention, on n’est pas face à un titre injouable à cause d'un gameplay catastrophique, c'est juste que celui-ci est handicapant à de trop nombreuses reprises. Il y a cependant de bonnes idées comme les cris de la bête pour débloquer certaines plates-formes. Pas mal d'ennemis à affronter, pas compliqués à affronter en théorie mais en pratique oui parce que la portée du bras de la bête est relativement courte, sur des ennemis rapides (comme les rats) ça peut vite devenir rageant.

Puisque l'on parle des ennemis je fais directement le lien avec la difficulté du jeu. Qu'un titre propose un vrai challenge je suis preneur mais faut que ce soit réalisable, ici j'ai du mal à voir comment finir le jeu sans utiliser le code de saut de niveau. Perso je l'ai utilisé comme j'aurais utilisé des passwords s’il y en avait eu dans le jeu. Ben ouai, une difficulté impossible sans sauvegarde, sans password et avec des "continus" limités (5 au grand max). Sachant que certains niveaux peuvent vous bouffer trois "continus", je pense au niveau de la bibliothèque (le stage 3).



 

 


C'est dans ce stage que vous affronterez le boss le plus dur du jeu: la Belle! Non non vous ne rêvez pas, la Belle peut vous butter dans ce jeu. Et ce, pas au terme d'une bataille épique, mais simplement lors d'une bataille de boules de neige. Rappelez-vous cette scène du film:



 

 

 



Dans un souci d'ultra fidélité Hudson Soft l'adapte, le but est de rattraper les boules qu’envoie la Belle. Elle en envoie une bonne trentaine, si vous en ratez trois vous perdez une vie.  Pour rendre le truc encore plus sadique c'est le seul passage du jeu où les commandes changent. En gros au il faut bien deux essais, donc deux vies, pour comprendre comment ça marche et deux ou trois essais de plus pour maîtriser la techniques...en gros vous avez perdus 5 vies dans une bataille de boules de neige contre la femme de votre vie. Les mecs de chez  Hudson avaient dû abuser de moquette quand il ont programmé cette partie du jeu. Un parfait exemple de mauvaise idée.

 

Avec un système de password la difficulté ne serait pas insurmontable, d'autant plus que le jeu est relativement court, mais là c'est un vrai parcours du combattant et je ne vois pas comment un enfant (public visé par le titre) peut venir à bout du titre. Drôle de stratégie que celle de Hudson Soft.

 

 

Le mot de la fin:


Quand un jeu m'a plu j'ai l'habitude de dire: "Foncez y jouer!"

Pour le coup ce n’est pas le conseil que je vais vous donner, le titre m'a charmé c'est sûr mais j'ai conscience qu'il faut vraiment avoir kiffé le film pour se lancer dans l'aventure. Des qualités certaines, des défauts évidents, la Belle et la Bête est pour moi un jeu de bonne qualité mais je comprends qu'il n'ait pas trouvé son public.

Dur d'avoir un avis tranché sur un tel titre...

Sinon, histoire de meubler la fin de mon article, sachez que le film d'animation de Disney va connaitre une adaptation live...c'est la mode en ce moment chez Disney. C'est la belle Emma Watson qui incarnera Belle, bon choix de casting.



 

 

Les Images

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Avis de PentoGGA
Le 07 Février 2015 - Par PentoGGA -
Moyenne de l'article 18 /20

Excellent flashback. Effectivement ce n'est pas un jeu que j'aurait demandé à Noel à l'époque mais visiblement c'était un tord . Merci Jones de revenir sur des titres comme celui-là

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting