Oubli des identifiants ? - Inscription

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site et à la suppression de ce bandeau d'information. En savoir plus

J'accepte

Je rêvais d'un autre monde: Another World sur Super Nintendo

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Jeux en relation

Je rêvais d'un autre monde: Another World sur Super Nintendo Je rêvais d'un autre monde: Another World sur Super Nintendo

NINTENDO Super NES

Le 26 Mars 2013 - Par Docteur Jones86 - article lu 587 fois - Moyenne de 17,00

Sortez les drapeaux et chantez la Marseillaise car le jeu dont je vais vous parler aujourd'hui est le fruit de l'imagination du français Eric Chahi.

 

 

Mais qui est Eric Chahi?


Certainement que bon nombre d'entre vous connaissent Eric Chahi, enfin j'espère pour les plus vieux. Quoi qu'il en soit, il me semble important d'en parler sur GGAll, ne serait-ce que pour le faire connaître mais pour aussi rendre hommage à ce grand monsieur du jeu vidéo.

 

Eric Chahi est né en 1967. Il débute sa carrière en 1983 (à 16 ans donc) sur Oric Atmos et Amstrad pour le compte de Loriciels. Ses talents seront confirmés avec les jeux Jeanne d'Arc et Voyage au centre de la Terre sur Ataris ST et Amiga, jeux réalisés pour le compte de Chips. A la fin des années 80 il quitte Chips pour Delphine Software où il participera, comme graphiste, au jeu Les voyageurs du temps.

 

1991 c'est la consécration avec la sortie d'Another World, jeu qu'il développe seul (sauf la musique), inutile de s'étendre sur le jeu ici puisque mon article lui est consacré, vous en saurez d'avantage plus tard.

 

En 1998 sort Heart of Darkness sur PSX après six ans de développement. La sortie du jeu fut souvent repoussée. Eric Chahi travailla avec une équipe de 12 personnes pour la conception de ce titre. Malgré son excellente qualité, le jeu ne remportant pas un immense succès. La plate forme 2D n'intéressait plus beaucoup à l'époque et le jeu était en concurrence avec L'odyssée d'Abe sorti quelques mois avant. Puis faut dire qu'en 1998 il y a avait eu beaucoup de grosses sorties sur Playstation.

 

Après ce titre, Eric Chahi se retira un long moment du monde des jeux vidéos et il s’orienta vers l'étude de la nature et des volcans. En 2011 il revient dans le monde des jeux vidéo comme directeur créatif chez Ubisoft Montpellier pour le jeu From Dust.

 

Dans la lignée de Prince of Persia

 

Quand Another World sort en 1991 il s'inspire de Prince of Persia sorti quelques années avant. En effet les deux titres ont en commun l'utilisation d'animations fluides et réalistes, l’animation des personnages et des objets ayant été filmés avant avec de vrais personnages et de vrais objets. Ce qui coupe avec les jeux de plate forme sortant à l'époque, on est là avec une nouvelle approche faisant d'Eric Chahi un pionnier!

Cependant Another World va aller plus loin que le concept de Prince of Persia en scénarisant les interactions du personnages sur l'environnement. On se trouve donc face à un jeu ultra novateur pour l'époque. Dans le titre de Chahi pas besoin de texte pour comprendre le scénario (mis à part un texte défilant en début de jeu à la façon d'un Star Wars), le titre commence avec une superbe cinématique (qui en met plein la vue à l'époque) et le scénario se développe au fur et à mesure de vos actions durant le jeu. En gros le jeu arrive à faire en 1991 ce que certains titres n'arrivent pas à faire en 2013...à méditer! En réalité le titre s'inspire plus du cinéma que des jeux vidéos, sa mise en scène rappelle plus celle d'un film d'animations que celle d'un jeu de plate forme classique.

 

Cliquer ici si la vidéo ne s'affiche pas

 

Quand on voit ça, y a vraiment de quoi être fier d'être français...dommage que ce ne soit pas le cas pour tout les domaines ^^. En tout cas à une époque les jeux vidéo français (et c'est encore vrai aujourd'hui dans une moindre mesure) étaient vraiment exceptionnels. La french touch des années 80/90 déchirait!

Avec le recul on se rend bien compte qu'Another World était un titre révolutionnaire, si dans l'idée il reprend Prince of Persia, il arrive à s'en affranchir en offrant une oeuvre originale de par son approche graphique, son approche scénaristique et son ambiance SF unique. Car faut bien avouer que l'ambiance du jeu est exceptionnelle, le jeu pourrait très bien être adapté d'un roman de SF à la K Dick ou à la Lovercraft qu'on y croirait ! Quand on pense que tout sort de la tête d'Erici Chahi...mais quel génie ce mec!

 

 

Une oeuvre novatrice

 

Graphiquement le jeu coupe avec ce qu'on à l'habitude de voir, le rendu est plus réaliste mais aussi plus posé avec une mise en scène rappelant plus le cinéma que le jeu vidéo. Novateur, voir même culotté car la prise de risque est réelle, le jeu est une véritable claque à l'époque! Alors ça a peut-être plus de mal à vieillir qu'un jeu 2D à la façon d'un Mario World, mais le charme est toujours là!

 

De par sa volonté de réalisme, la jouabilité est quand même un peu lourde et ne se démarque pas par son dynamisme ou son fun. Cependant elle représente bien un intérêt puisqu'elle colle parfaitement à l'ambiance du jeu et à son approche cinématographique.

Certes les musiques ne font pas parties des plus marquantes de l'époque, mais elles collent parfaitement à l'ambiance du titre. Concernant les bruitages, ceux-ci sont de qualités et renforcent le côté "cinématographique" du jeu. On est dans un jeu à ambiance et les bruitages contribuent beaucoup à cette ambiance.

Si le jeu n'est pas super long, il est assez difficil. On est ici face à un cas classique de "die and retry", à savoir qu'il faut mourir pour savoir quoi faire la prochaine fois. Frustrant je l'accorde mais ça donne du challenge au titre, du coup on est obligé de rester de nombreuses heures dans ce monde mystérieux.

 

Côté scénario, le génie de Chahi n'a rien à envier à celui des plus grands hauteurs de SF. Un savant se retrouve plongé, par un soir d'orage, dans un monde parallèle et va devoir y survivre en utilisant l'environnement autour de lui. Au delà du scénario, c'est l'ambiance unique du jeu qui frappe. rarement un jeu avait été aussi immersif sur Super Nintendo. De plus la réalisation "cinématographique" du titre lui donne beaucoup de charme.

 

Graphismes: 18/20

Jouabilité: 17/20

Durée de vie: 15/20

Bande son: 16/20

Scénario: 20/20

Note totale: 17/20

 

Oeuvre emblématique de la french touc, Another World est un jeu unique où l'accent est mis sur la réalisation. C'est beau, c'est immersif, c'est mystérieux, c'est passionnant, on l'impression d'être devant un film d'animation...bref ce jeu est riche en qualité, de plus il est unique est révolutionnaire pour l'époque. Alors oui y a bien quelques défauts, une jouabilité un peu lourde, un challenge un peu trop élevé et des musiques pas marquantes. Mais ne vous arrêtez pas à ça car Another World risque bien de devenir l'aventure de votre vie!

 

 

Les Images

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Avis de Multifragman
Le 12 Avril 2013 - Par Multifragman -
Moyenne de l'article 17 /20

Très bon article. Le passage sur Heart of Darkness a failli m'arracher une larme de nostalgie...

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting