Oubli des identifiants ? - Inscription

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site et à la suppression de ce bandeau d'information. En savoir plus

J'accepte

Des zombies et des nazis: Return to Castle Wolfenstein sur PC

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Jeux en relation

Des zombies et des nazis: Return to Castle Wolfenstein sur PC Des zombies et des nazis: Return to Castle Wolfenstein sur PC

PC

Le 01 Octobre 2013 - Par Docteur Jones86 - article lu 1107 fois

Rien que d'évoquer ce jeu ça me renvoie 10 ans en arrière, en septembre 2003, je venais de rentrer en première et un pote m'avait prêté ce jeu... à partir de là leçons et devoirs furent au placard et je geekais pendant des heures et des heures devant cette petite merveille!

Alors il est délicat pour moi de faire un article sur ce titre puisque je n'y ai plus touché depuis 2004, soit 9 ans. A travers ces quelques lignes je ne vais pas vous donner un descriptif complet du jeu mais le souvenir que j'en ai et ce qu'il réveil en moi.

 

 

Aux origines d'une saga mythique :


Return to Castle Wolfenstein est en fait le 4ème opus d'une série qui en comprend bientôt 6. Le premier opus, Castle Wolfenstein, sort en 1981 sur les ordinateurs de l'époque. Il s'agit d'un jeu d'infiltration en vue du dessus.

Mais l'épisode qui a marqué tout les esprits c'est Wolfenstein 3D en 1992, il s'agit du tout premier FPS de l'histoire des jeux vidéos ! Et oui les jeunes, sans Wolfenstein 3D pas de Call of ou de Battlefield, et pour les plus vieux nous n'aurions jamais connu Doom, Dark Forces, Goldeneye, Perfect Dark, Halo, Metroid Prime, Duke Nukem 3D... Et nous ne trépignerions pas d'impatience dans l'attente de Destny, Killzone Shadow Fall... Bref, l'importance de Wolfenstein 3D dans le monde des jeux vidéo est considérable. Dans ce titre vous incarnez un soldat allié prisonnier d'un château nazi, pour vous échapper faut butter du nazi et affronter Hitler en boss de fin, oui oui c'est bien Hitler le boss de fin du jeu.

 

 

Le jeu est à la base sorti sur PC, mais il a connu de nombreux portages dont un sur Super Nintendo connu pour sa censure supprimant tous les éléments faisant allusion au nazisme...une version sans grand intérêt donc. Cependant la version de base est vraiment bonne, même si elle parait ultra simpliste aujourd'hui, c'est une pièce maîtresse du patrimoine des jeux vidéos!

Une suite directe voit le jour en 1992, Spear of Destiny. Cette fois un soldat allié doit ramener la Sainte Lance volée par les nazis à Versailles.

 

 

Il faudra attendre 9ans pour qu'une suite voit enfin le jour ...

 

 

Return to Castle Wolfenstein, le retour de l'enfant prodige :


En réalité il ne s'agit pas d'une suite mais d'un reboot de l'épisode de 1981. Sauf que là, comme dans les deux opus précédents, il s'agit d'un FPS. Vous incarnez le même soldat allié que dans les anciens opus, prisonnier d'un château nazi d'où vous devez vous échapper. Sauf que le scénario n'est pas aussi simple et est centré sur le nazisme et l'occultisme. Il faut savoir que Hitler était passionné par l'occulte, aspect écarté des cours d'histoires, mais cependant une réalité. Hitler avait mis sur pied des équipes pour retrouver le Saint Graal, l'arche d'alliance et même l'Atlantide (ce qui inspira Indiana Jones dans les années 80).

Pour comprendre l'histoire du jeu il faut remonter au IXème siècle lors de l'invasion de l'Allemagne par Charlemagne et la destruction de la religion traditionnelle païenne. En 918, Henri Ier, le roi de Germanie, réintroduit le culte païen et détruit le Christianisme de son royaume. Il passe un pacte avec les forces les divinités traditionnelles, lui permettant d'acquérir des pouvoirs maléfiques. De là, il leva une armée de zombies.

 

 

Les Chevaliers Noirs, ses trois fidèles compagnons, se voient octroyer des pouvoirs similaires à ceux d'Henri Ier, ce dernier entreprend de conquérir l'Europe. En route il rencontre Simon le Voyageur, un moine bénédictin. Celui-ci possède une grande connaissance des pouvoirs ésotériques, de ce fait il possède lui aussi des pouvoirs. Après un long combat il parvient à vaincre les Chevaliers Noirs et à emmurer Henri Ier dans les montagnes du Harz en Allemagne.

En 1943, pendant la seconde guerre mondiale, les services secrets alliés s'interrogent sur les activités d'une section spéciale, la "Division paranormale SS" dans la région de Wolfenstein dans les montagnes du Harz, plus précisément dans le château de Wolfenstein (Castle Wolfenstein). Ils envoient donc l'agent Blazkowicz (vous) sur place pour découvrir le secret des nazis. Il découvre ainsi plusieurs chantiers de fouilles archéologiques sur des sites d'anciens temples païens, chantiers encadrés par l'ésotériste Helga Von Bulow (rien à voir avec le coquillage) et de Himmler. De plus certaines fouilles ont eu lieux dans d'anciennes catacombes romaines où les nazis on réussi à ramener des morts à la vie. Des zombies qui deviennent vite incontrôlable et massacrent la population. De plus Himmler croit être la réincarnation d'Henri Ier et que les SS mènent des recherches pour le ramener à la vie avec l'"Opération Résurrection".

Après avoir vaincu un monstre terrifiant dans l'église de Wofburg, vous serez sur la trace de Wilhem Strasse, dit le boucher, un officier nazi travaillant en Norvège, ami de Himmler mais ne prêtant aucun sérieux à l'"Opération Résurrection". Il est responsable du département "projets spéciaux" des SS n'hésitant pas à travailler sur des cobayes humains. Il travaille aussi la création d'un super soldat, mélange d'organes humains et de parties mécaniques, doté d'une armure en titane et d'une mitrailleuse rotative. Le but étant de les fabriquer à la chaine pour les utiliser comme des soldats classiques. Strasse devra travailler, contre sa volonté, avec une sorcière SS (oui oui vous avez bien lu) de la "Division Paranormale". En effet celle-ci, pour ressusciter Henri Ier et les trois Chevalier Noirs, doit avoir des supports physiques pour stocker les trois âmes et ce sera le rôle de trois super-soldats. Les SS pourront ensuite réveiller Henri Ier, que Himmler espère convaincre de lever une armée de zombies pour terrasser les forces alliées.

Henri Ier sera ressusciter et ce sera à vous de la vaincre...

 

 

Pour résumer l'histoire en deux mots je dirai effrayante et passionnante ! On a ici un scénario solide et captivant. Très inspiré du premier et troisième opus d'Indiana Jones, et aussi du film "Quand les aigles attaquent", le jeu fut un grand succès malgré des polémiques notamment en Allemagne. Chez nos amis germains toutes les allusions au nazisme ont été supprimées et/ou remplacées. Donc plus de svastikas, de Himmler, de SS...ils ont été supprimés ou leur nom a été changé. Par exemple les SS deviennent la "Secte des loups". On peut comprendre pourquoi les allemands on eu cette réaction.

 

 

Un jeu techniquement énorme :

 

Avant même le scénario, ce qui m'a frappé la première fois que j'ai lancé le jeu c'est la finesse des graphismes. Alors oui les jeux sur PC sont plus beaux, et c'était encore plus vrai à l'époque, mais en 2003 je faisais pas mal de jeux sur PC et je peux vous assurer que celui-ci était vraiment magnifique. Je trouvais ça fin et travaillé avec un level-design au carrefour des influences compte tenu de l'histoire du jeu. Alors ne vous attendez pas à quelque chose de coloré, vous évoluez ici dans un univers très sombre et les graphismes le rendent bien tout en y contribuant ! De plus les personnages sont plutôt bien animés.

 

 

Le duo clavier/souris a toujours été très confortable pour les FPS. Ici la règle se confirme et c'est un véritable plaisir que de prendre en main Return to Castle Wolfenstein. Souple, intuitif, dynamique...que d'éloges! De plus c'est tout un arsenal qui est proposé au joueur, que du bonheur ! De plus le jeu alterne avec brio les phases de bourrinage et celles de réflexions.


 

 

Voir le bout de l'aventure n'est pas chose facile tant le challenge est élevé. Comptez une bonne quinzaine d'heures pour voir le bout de l'aventure et ménagez vos nerfs car ils seront mis à rude épreuve. Pas un FPS de débutant, un vrai titre pour gamers!

 

 

Un univers sonore de qualité avec des effets là pour renforcer l'ambiance et faire monter le stress. Les musiques sont discrètes, mais de très bonne facture. Là aussi c'est un excellent point du jeu.


 

 

 

Il a tout d'un grand !


Return to Castle Wolfenstein est un grand FPS ! Que de qualités et si peu de défauts. En plus d'offrir une histoire de grande qualité, le titre est techniquement impressionnant tout en vous promettant de longues heures de jeu. Un titre que tout fan de FPS doit connaitre et doit faire!

Le jeu a connu en 2003 un portage sur Xbox et PS2, il s'intitule "Return to Castle Wolfenstein: Operation Resurrection". Je n'ai jamais joué à cette version console mais dans l'ensemble les critiques sont positives.

 

 

 

To be continued :


Il faut attendre 2009 pour qu'un nouvel opus apparaisse. Il s'agit de Wolfenstein sorti sur PC, Xbox 360 et PS3. Le jeu connut un accueil moyen, que ce soit de la part des joueurs et des critiques. Je n'ai encore eu l'occasion d'y jouer donc difficile d'en dire plus.

En 2014 un sixième opus verra le jour sur PC, PS4, Xbox One, PS3 et Xbox 360: Wolfenstein the New Order. L'action prendra place durant les années 60 dans un monde alternatif où les nazis ont gagné la seconde guerre mondiale... Un jeu que j’attends avec intérêt et une certaine impatience. Les avis de ceux l'ayant déjà testé divergent, certains parlent d'un jeu moyen, d'autre d'un titre rendant honneur à la légende Wolfenstein... bref encore un peu d'attente avant de se faire un avis.

 

 

 

Les Images

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Aucun avis pour le moment.

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting