Oubli des identifiants ? - Inscription

De la case à l'écran, l'avis du Doc sur Valérian et la cité des milles planètes

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Jeux en relation

De la case à l'écran, l'avis du Doc sur Valérian et la cité des milles planètes De la case à l'écran, l'avis du Doc sur Valérian et la cité des milles planètes

Saga

Le 02 Octobre 2017 - Par Docteur Jones86 - Moyenne de 19,00

Cinquante ans après la sortie du premier album, notre Luc Besson national adapte la célèbre BD de Christin et Mézière. A mes yeux, et ceux de beaucoup d'autres, Valérian c'est le sommet de la bande dessinée et une grande source d'inspiration pour le cinéma de science-fiction des années 1970 à aujourd'hui. L'exemple le plus connu et la comparaison des aventures de l'agent spatio-temporel avec la saga Star Wars de George Lucas.

 


 


Une inspiration forte qui est toujours au travers de la gorge des auteurs de Valérian. A tort ou raison ? Je sais pas car n'oublions pas que tonton Lucas s'est aussi beaucoup inspiré de la mythologie, des mythes arthuriens et de la BD de science-fiction francophone en général. D'ailleurs le grand Philippe Druillet à toujours considéré cet inspiration comme un bel hommage à son oeuvre. Mais ne nous voilons pas la face, nombreux sont les films à s'être inspiré de Valérian : Stargate, Conan le Barbare, Le cinquième élément (même si là c'est un cas particulier) ... Et plus généralement des bandes-dessinées de SF francophone : Blade Runner, Alien, Tygra... C'est ce que j'aime appeler "l'école Metal Hurlant" et le coup d'envoi a été Valérian. La science-fiction est le fantastique hollywoodien depuis près de 50ans est complètement inspiré de cette SF francophone, même si c'est moins vrai aujourd'hui avec la surabondance de super-héros au cinéma.


Il en résulte que voir Valérian sur grand écran est un juste retour des choses et le fait que ce soit Luc Besson qui s'en charge n'a rien d'étonnant. En effet, qui est capable de faire un film de SF aujourd'hui en France ? Jeunet et Besson, point barre ! D'ailleurs quand en 1997 ce cher Luc sort le Cinquième Elément c'est ni plus ni moins qu'une adaptation non officielle de la célèbre BD ! Les taxis sortent tout droit de l'album Les cercles du pouvoir et Mézière travail sur les décors.


A titre personnel, Valérian est pour moi la meilleure série de BD de l’histoire ! Les auteurs utilisent la science-fiction pour porter un regard critique sur notre société et c'est fait avec justesse et finesse, il y a un côté métaphysique très bien travaillé, les intrigues sont captivantes, c'est super dépaysant, c'est superbement dessiné, il y a de l'humour et des sentiments... Le savant équilibre de ces éléments en fait une BD unique et intemporelle ! Adapter tout ça au cinéma est un sacré défi et réaliser tout ça relève de l'impossible, faut bien être honnête ! Mister Besson a donc fait son possible.


Valérian et la cité des mille planètes n'est pas un chef d'oeuvre, on ne peut même pas le qualifier d'excellent mais c'est un bon film de science-fiction orienté action un peu à la façon d'un Demolition Man. Pourtant le film joue la carte de l'originalité, ce qui est extrêmement rare aujourd'hui sur une grosse production. En effet si dans les années 70/80 les blockbusters cherchaient l'originalité, depuis une vingtaine d'année ils sont bien formatés avec quelques irréductibles comme Nolan, Villeneuve (même s’il n’est pas vraiment un faiseur de blockbusters) et bien sur quelques vieux de la vieille du style Spielberg ou Scott. Bref tout ça pour dire que Luc Besson s'éloigne des schémas narratifs des grosses productions américaines et prends le spectateur à contre-pied. La première grosse scène d'action du film, celle du marché style souk, en est un parfait exemple. On peut aussi citer la (sublime) scène de danse avec Rihanna, certes gratuite mais qui apporte un plus au film tout comme la séquence du banquet à la fois drôle et effrayante. Le réalisateur français n'a pas cherché la facilité et a voulu livré quelque chose de personnel et de différent et rien que pour ça je dis bravo.

 


 


Cependant le film souffre d'un assez gros défaut, le choix du casting de Valérian. Pourquoi Dane DeHaan ? Zéro charisme et il passe son temps à vouloir se taper Laureline. Quand on connaît le Valérian de la BD il y a de quoi être déçu ! Valérian c'est le charisme, la sagesse, le courage, la maturité. Dans le film Valérian c'est l'immaturité d'un adolescent travaillé par ses hormones. Ce n’est pas le seul point négatif du métrage mais c'est à mon sens le plus grave ! C'est d’autant plus dommage que le reste du casting est de qualité. Cara Delavingne est géniale en Laureline, Clive Owen campe un super méchant, Chabat on le voit que deux minutes mais son rôle est fun, même constat pour Ethan Hawke et Rihanna est brillante ! Bref pas de bol, celui qui fait tache c'est celui qui incarne le rôle-titre.

 


 


Après Besson ne cherche pas à approfondir les personnages non plus, après réflexion le plus intéressant c'est celui de Rihanna et on le voit à peine 20 minutes. Le réalisateur nous plonge dans une aventure spatiale classique, d'un point de vue scénaristique, mais pas déplaisante pour autant. Faut pas s'attendre à des surprises scénaristiques, et en cela l'histoire s'éloigne vraiment de celle des BD, mais passer du papier à l'écran c'est pas facile et Besson a préféré ne pas prendre de risque et nous pondre un scénario tout droit sorti d'un bon film de genre des années 80. Notons quand même quelques maladresses dans l'écriture, surtout à la fin du film ce qui impacte son rythme et les dernières minutes ne sont pas loin d'être ennuyeuses. On ne retrouve pas, par exemple, le rythme du Cinquième Elément. En résumé le scénario n'a rien d'extraordinaire, il ne joue pas l'originalité à la façon des visuels et des séquences d'actions du film, mais il reste de qualité.


La véritable force du film c'est l'ambiance visuelle, la direction artistique à su puiser dans les albums originaux tout en offrant quelque chose d'original que ce soit au niveau des créatures, des décors ou des costumes.

 


 

 

La cité des milles planètes c'est la force de l'image et du coup on rentre dans l’univers ! Le film a beau avoir des défauts on arrive à s'immerger dedans. Chaque séquence et une trouvaille visuelle, un peu à la façon du King Kong de peter Jackson. Luc Besson veut en montrer le maximum. Y a un côté très "attraction" à tout ça mais ça marche.


En dernier point je vais évoquer la partition musicale du film. Signée Alexandre Desplat, qui a quitté Rogue One pour bosser sur Valérian, la musique est plutôt pas mal. Quelques thèmes sont magnifiques, d'autres sont sympas et quelques autres sont quelconques. Dans l'ensemble ça donne quelque chose de bon qui colle bien au film. A côté de ça on a quelques morceaux issus de l'histoire de la pop, à la façon des Gardiens de la Galaxie, comme David Bowie ou Bob Marley.

 

 

 

 

C'est assez plaisant pour me pousser à acheter la BO !

 

Pour conclure je vous conseille le film si vous êtes fan de science-fiction et/ou si vous avez apprécié la BD. D'après les retours que j'en ai eu le film a vraiment fonctionné qu'auprès des fans de science-fiction et fantastique, surement parce que Besson s'éloigne des critères hollywoodiens. Le film a quand même fait 4 millions d'entrées en France et a bien marché en Europe et en Chine. Par contre il s'est planté aux USA par la faute de critiques qui ont flingué le film de manière un peu gratuite. En tout cas moi j'ai aimé, parce que même s'il passe à côté de beaucoup de choses développées dans la BD, il arrive à en garder l'esprit.

Les Images

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Avis de PentoGGA
Le 03 Octobre 2017 - Par PentoGGA -
Moyenne de l'article 19 /20

Ah ! en voilà une critique que j'attendais !!! Perso je ne l'ai pas encore vu. Ben ouais, cette année ma nièce est assez grande pour aimer les dessins animés et du coup j'ai grillé mes places dedans à la place de tous les films de ouf de cette année :o mais c'est pour la bonne cause lol bref. En ce qui concerne le rôle principal, est il adolescent dans la BD ? S'il est adulte, alors peut être que ce rôle de "adolescent maladroit" est fait expres pour le faire évoluer dans de prochains Valerian ??? Je ne sais pas trop en fait je ne connais pas la BD. En tout cas ton avis me conforte et me donne envie de le voir très prochainement .

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting