Oubli des identifiants ? - Inscription

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site et à la suppression de ce bandeau d'information. En savoir plus

J'accepte

C'est l'ouverture de la chasse aux dinos! Dino Stalker sur PS2

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Les Vidéos
  • Jeux en relation

C'est l'ouverture de la chasse aux dinos! Dino Stalker sur PS2 C'est l'ouverture de la chasse aux dinos! Dino Stalker sur PS2

SONY PS2

Le 17 Octobre 2012 - Par Docteur Jones86 - article lu 857 fois

Ah les dinosaures c'est toute ma jeunesse, et je n'ai pas attendu la sortie de l'excellent Jurassic Park en 93 pour être passionné! Combien de livre sur le sujet ais-je lu? Combien d'émission sur le sujet ais-je regardé? Sans vous mentir les livres ça doit être 50 et les émissions 20 ou 25, et tout cela entre 5 et 17ans! Sans compter les films, les romans ou les BD sur le sujet que j'ai eu la chance de voir!


Bref à une époque les dinos c'était mon grand tripp! Et si aujourd'hui je ne suis plus vraiment passionné, mon intérêt pour le sujet existe toujours, et sans me vanter en 20ans j'ai acquis beaucoup de conaissance sur le sujet et je n'ai rien perdu! D'ailleurs une fois j'ai dit à mon prof de SVT qu'il avait dit une erreur sur le sujet et il avait très mal pris ma remarque, mais j'en fou car j'avais raison!^^

D'ailleurs si vous avez un exposé sur le sujet ou la préhistoire en générale n'hésitez pas à venir me voir, ce sera avec plaisir que je vous aiderais.

Couplez à cela ma passion pour les jeux vidéos et vous comprendrez que rapidement j'ai fait des jeux où il est question de dinosaures, le premier étant Turok 2 sur Game Boy (un excellent jeu au passage). Après j'ai taté les autres Turok sur différentes consoles, les adapatations des jurassic Park, les Dino Crisis... Mais le jeu dont je vais vous parlez aujourd'hui je l'ai testé pour la première fois la semaine dernière!



Dino Stalker ou l'art du business chez Capcom:


Capcom a une double réputation, la première étant de faire des jeux de grande qualité dont certains on vraiment marqué l'histoire (Street Fighter II, Megaman X, Resident Evil...). Sa seconde réputation est moins glorieuse mais elle s'inscrit comme une réponse à la première, CAPCOM exploite au maximium un filon. Regardez le nombre de versions qu'il existe pour Street Fighter II, regardez le nombre de Resident Evil sorti depuis 1996, regardez le nombre de Megaman qui existe...c'est juste énorme. Et c'est dans cet esprit qu'est sorti Dino Stalker en 2002.


Là il va bien falloir suivre pour comprendre en quoi le jeu est emblématique de cette politique de chez CAPCOM: le jeu un volet de la gamme Gun Survivor s'inspirant de la série Dino Crisis. J'espère que vous n'êtes pas perdu car ce qui suit est encore plus compliqué: la série des Gun Survivor prend à la base place dans l'univers de Resident Evil, mais ici on est dans l'univers de Dino Crisis, série indépendante, mais série fortement inspiré de Resident Evil car dans les faits elle n'est rien de plus qu'un Resident Evil avec des dinosaures. Dino Stalker est donc une exploitation de l'exploitation, et oui CAPCOM a poussé le vice très loin! On a de l'imagination chez CAPCOM...surtout pour gagner de l'argent! Une fois que vous avez bien saisi la logique dans laquelle le jeu a été développé, inutile de vous dire que ce n'est pas un chef-d'oeuvre! Si jamais vous avez l'idée de faire le jeu n'y mettez pas plus de 10€ (ça tombe bien je l'ai acheté 4€^^). Mais y a un tel savoir faire chez CAPCOM que là où d'autres se seraient plantés, et bien les dévellopeurs arrivent à s'en sortir et à nous pondre un jeu potable avec de bons côtés alors que tout était contre le jeu. Comme la plupart du temps, un mauvais jeu CAPCOM reste quand même un jeu correct ou un bon jeu! Alors attention des défauts il y en a, dont certains importants, mais quand même le jeu reste sympa!


Graphiquement y a pas grand chose à redire, les cinématiques sont bien travaillées et dans les normes de ce qui se faisait à l'époque. Le level-design est varié, bien pensé et donne un côté préhistorique et SF vraiment sympa. Les créatures sont bien modélisées, ainsi on reconnait facillement les différentes espèces qui font le bestiaire du jeu. De ce point de vue le jeu est réussi!



Mais là nous arrivons à une partie moins glorieuse du jeu: le gameplay. Alors le titre peut se faire au pad classique ou au gun, n'ayant pas de gun j'ai fait le jeu au pad classique (logique quoi^^). Alors on a des phases de game play en rail-shooter et des phases en déplacement libre mais avec une progression linéaire. Aussi curieux que cela puisse paraitre, les meilleurs phases sont celles en rail-shooter comme le premier niveau du jeu où vous affrontez tout un tas de ptéranodons.

 

Cliquez-ici si la vidéo ne s'affiche pas


Parce que si viser les dinos est relativement simple, il est assez pénible de déplacer le personnage tout en essayant de butter les dinos. Vous vous casserez les dents sur des passages simples mais où se déplacer tout en tirant relève de l'explant. Franchement c'est mal conçu et on s'en rapidement, d'autant plus que le principe est le même tout le long du jeu. Et d'après certains échos il est encore plus dur de se déplacer quand on joue avec le gun, je n'ose pas imaginer à quoi ça ressemble!

Concernant la durée de vie le jeu n'est pas trop long mais faut s'acharner pour le finir, la faute à un gameplay trop bancal et à une trop grande répétitivité. On peut sauvegarder à la fin de chaque niveau, c'est plutôt bien, mais dans certains niveaux assez vastes les checkpoints sont très mal placés. La difficulté est progressive mais pas toujours bien dosée, la faute à la jouabilité!

La bande son est correct, les bruitages sont plutôt bons et ressemblent à l'idée que l'on se fait des cris des dinosaures. Les voix sont assez bonnes, rien à redire. Les musiques ne sont pas marquantes et elles se ressemblent un peu toutes. Dommage quand l'on connait la qualité de certaines OST de chez CAPCOM.

Le scénario reprend le thème des voyages dans le temps, pourquoi pas, mais c'est mal développé et c'est juste une raison pour parcourir les différents niveaux en dessoudant les lézars géants. Une ambiance à la fois préhistorique et futuriste arrive tout de même à s'imposer, mais c'est pas super marquant non plus.

 

Des notes en dents de scie:


Graphismes 17/20:C'est le point fort du jeu, un bon level-design et des environnements variés. De plus les cinématiques sont de qualité!



Jouabilité 11/20: Sauvée par ses phase en rail-shooter, la jouabilté est handicapée par les phases de déplacements libres qui rendent le jeu inutillement difficile par moment.


Durée de vie 12/20: Assez bonne pour un jeu du genre elle est handicapée par une trop grande répétitivité et par ce fameux gameplay. Faut s'acharner pour finir le titre.


Bande son 12/20: De bons bruitages mais des musiques pas à la hauteur, quel dommage!


Scénario 12/20:Une bonne idée de base mais assez mal exploitée. L'ambiance du jeu reste sympatique.


Note totale 13/20: Dino Stalker n'est pas la bouse que l'on pouvait attendre, car sans être un grand jeu il reste sympa à faire. Les graphismes restent le point fort du jeu, il y a eu du beau travail du côté du level-design et de la modélisation des créatures. De plus on évolue dans une ambiance sympathique. Malheureusement le jeu souffre d'un gameplay trop bancal, CAPCOM n'a pas assuré sur ce point et c'est bien dommage car Dino Stalker avec un bon gameplay aurrait put être un vrai bon jeu. Mais quand même le jeu reste répétitif et ce n'est pas la qualité des musiques qui va nous accrocher. Un titre qui allait droit à l'échec mais sauvé par le talent de CAPCOM, à faire une fois et à mettre aux oubliettes!


 


Les Images

Les Vidéos

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Aucun avis pour le moment.

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting