Oubli des identifiants ? - Inscription

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site et à la suppression de ce bandeau d'information. En savoir plus

J'accepte

Après le fallout vient la belle fable post-apolacalyptique

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Les Vidéos
  • Jeux en relation

Après le fallout vient la belle fable post-apolacalyptique Après le fallout vient la belle fable post-apolacalyptique

MICROSOFT XBOX ONE

Le 16 Juillet 2021 - Par PentoGGA - article lu 48 fois

Mon titre n'est pas anodin puisqu'il il révèle principalement pourquoi j'ai passé de très longues heures devant Biomutant. On erre dans un décors digne d'un Fallout, on assiste à histoire qui donne des leçons digne d'un jeu Fable dans un décor de pollution qui s'est incrusté depuis la disparition de l'humanité. Et pour enfoncer le clou, on croise de multiples subtilités qui tentent de nous faire percuter sur ce qui pourrait bien arriver à notre chère et tendre planète ! Vous l'aurez compris, mon but est de vous faire kiffer, je vais vous expliquer tout ce que j'ai aimé dans cette aventure qui restera inoubliable.

 

 

 

 

 

 

J'ai eu peur lors du didacticiel car on a quand même plusieurs dizaines de minutes durant lesquelles on suit un long couloir dans les égouts pour apprendre les premières actions utiles au gameplay. C'est d'ailleurs à ce moment que l'on constate quand même des bugs de collision dans les décors. Je tenais à le souligner car ce détail fait partie de la petite liste de défauts que j'ai pu rencontrer. De plus, dans cette mise en bouche on assiste, à plusieurs reprises toutes les 45 secondes, à des gros plans de caméra lorsque l'on assiste à un nouvel évènement. J'ai bien cru qu'il y allait avoir plus de cinématiques de présentation que de déplacements. Heureusement, une fois que l'on termine ce didacticiel et que l'on arrive sur la gigantesque map ouverte, on constate que tous ces soucis un peu usants disparaissent.

 


 

J'ai eu peur lors du didacticiel car on a quand même plusieurs dizaines de minutes durant lesquelles on suit un long couloir dans les égouts pour apprendre les premières actions utiles au gameplay. C'est d'ailleurs à ce moment que l'on constate quand même des bugs de collision dans les décors. Je tenais à le souligner car ce détail fait partie de la petite liste de défauts que j'ai pu rencontrer. De plus, dans cette mise en bouche on assiste, à plusieurs reprises toutes les 45 secondes, à des gros plans de caméra lorsque l'on assiste à un nouvel évènement. J'ai bien cru qu'il y allait avoir plus de cinématiques de présentation que de déplacements. Heureusement, une fois que l'on termine ce didacticiel et que l'on arrive sur la gigantesque map ouverte, on constate que tous ces soucis un peu usants disparaissent.

 


BUGS COLLISIONS DECORS

 

 

On a le choix dans Biomutant ! soit on devient dictateur, soit bienfaiteur du peuple ou neutre. On nous propose à plusieurs reprises de choisir une destinée représentée par un choix entre deux chemins, ou de sélectionner des dialogues lorsque par exemple vous rencontrez une autre tribu, ou encore vous devrez choisir quoi faire des êtres répartis sur la map. C'est à dire par exemple, soit vous leur faites un discours et prônez le bien et la paix, soit vous leur faites un serment pour défendre votre dictature et propager le mal.

 

 

 

 

 

Autre effort à souligner c'est la traduction française dans les dialogues. De plus les interprètes ont vraiment assuré quant à leur prestation. Enfin surtout celle du narrateur/traducteur qui s'est bien imprégné de l'esprit général du jeu.

 

 

 

 

 

La retranscription postapocalyptique est bien différente que ce que l'on a l'habitude de croiser dans les jeux du genre. Ici vous l'aurez compris on incarne un rongeur à tendance samurai. La nature a bien repris ses droits et les couleurs sont, à grande majorité, verdoyantes à tel point que le but est de redonner sa splendeur à l'arbre de vie qui est la clef pour que les êtres vivants puissent espérer garder leur planète en bon état. On croise beaucoup d'objets et de traces de la vie d'avant, c'est à dire la nôtre IRL et on prend des leçons durant tout le jeu par rapport aux conneries que l'on applique aujourd'hui sur notre environnement. C'est dénoncé très subtilement et j'ai beaucoup réfléchi à divers sujets tout le long du jeu.

 


 

 

J'insiste sur le fait que le jeu est magnifique et propose des couleurs qui motivent vivement à déambuler des heures de partout. Visualisez bien l'image du dessous qui représente la raison pour laquelle j'ai adoré découvrir tous les lieux de la map ! Les animations sont plutôt efficaces. Même si les feuilles des arbres s'affolent de manière un peu trop rapide, ça reste crédible et l'écoulement des rivières est relaxante. On se sent plutôt à l'aise avec l'environnement pourtant postapocalyptique et on aime ça en plus !

 

 

 

 

 

 

L'arbre de vie est la clef du scénario. On doit le bichonner tout le long du jeu en faisant en sorte qu'il soit bien alimenté et surtout en faisant bien attention que ses racines ne se fassent pas dévorer par les mange-monde. Il y en a quatre et sont des boss redoutables à combattre. L'arbre est gigantesque on peut le voir quasiment depuis n'importe quel point de la map. L'orque l'on arrive à agir pour lui, on le voit changer d'apparence, à vous de découvrir comment selon vos choix.

 

 

 

 


Le menu est plutôt efficace et c'est une bonne chose puisque l'on y passe de nombreuses dizaines de minutes. Nul besoin de rentrer dans les détails pour le moment car vous voyez déjà sur l'image ce que les quatre catégories englobent. La map, les traits du personnage (son évolution), les armes et vêtements (leurs améliorations) et le système (sauvegardes et options). On reviendra plus bas sur les points les plus importants.

 

 

 

 

Des familiers errent dans toute la map et vous pourrez les éduquer en leur donnant à manger. Les déplacements se font plus rapidement sur les grands axes, mais personnellement je ne les ai pas beaucoup utilisés car le héros court assez vite de base. Certains vous aideront à défoncer les murs, à naviguer sur l'eau ou à tirer des munitions.

 

 

 

 

 

Une section de la map est complètement irradiée et vous ne tiendrez pas plus de 10 secondes sans avoir acquis le robot qui vous permettra de vous y déplacer. Ce n'est pas vraiment une partie du jeu que j'ai la plus appréciée, même si elle reste intéressante car on dirige un mécha et je ne suis pas fan du genre. Heureusement que l'on peut le custom de différentes manières, ça donne un objectif de plus pour se motiver à arpenter ces terres craignos, tant au niveau de la dangerosité du bestiaire que celle de l'état de l'environnement... encore faut-il savoir débloquer ces améliorations.

 

 

 

 

Le transport maritime est quant à lui très intéressant puisqu'il vous permettra de voyager plus vite entre les ilots. Des zones d'eau polluées vous demanderont d'améliorer les attributs de votre appareil en changeant les pièces. Par exemple des hélices plus performantes permettront de broyer les algues de pollution qui rendent certaines zones d’eaux vertes, qui je le rappelle est un phénomène récurent à notre époque IRL.

 

 

 

 

Un automate est présent pour nous aider à nous soigner, à attaquer les ennemies, à se transformer en deltaplane ou quelques petites choses supplémentaires. Il reste un gadget et s'il n'était pas là cela ne changerai pas grand-chose en vérité. Ce n’est pas le genre d'automate que l'on croise dans Phantasy Star Online 2, disons juste qu'on s'y attache surtout quand on lui choisit une apparence parmi les dizaines que l'on peut trouver.

 

 

 

 

Comme je l'évoque plus haut les combats sont très intenses que ce soit au corps à corps ou à distance on ne s'ennuiera jamais en pleine confrontation. D'innombrables armes à distances permettent de choisir son propre style comme un boomerang, des fusils, des pistolets simple/doubles, des fusils à pompe, des snipers etc ... bref tout un panel améliorable à souhait. Au corps à corps c'est encore plus poussé, entre les armes en feu, électriques, empoisonnées, munies d'une lame, d'un globe terrestre, d'un corps de guitare, d'une pierre et une infinités d'autres accessoires farfelus on kiff les combos que l’on réalise avec. On apprend des techniques de style même pour le combat à mains nues. On peut tout aussi bien adopter des potions ou préparation pour enflammer les sols ou rependre du poison pour troller les ennemies ou même leur envoyer directement des substances nocives. Il y a vraiment le choix dans le style de combat.


 

 

 

 


L'amélioration de vos armes est un point du jeu qui m'a extrêmement bluffé. On passe de nombreuses minutes à se concocter des armes toutes aussi farfelues les unes que les autres. On récupère des pièces de l'ancien monde dans toute la map et on les assemble pour tester ce que ça donne au combat. On doit recycler la plupart des armes récoltées dans les coffres ou les quêtes pour pouvoir améliorer celles que l'on décide de garder dans sa collection car il faut reconnaitre que l'amélioration coûte extrêmement chère. Les améliorations font varier la précision, la fréquence des tirs, les dégâts, le chargeur, les coups critiques, et bien évidement l’esthétique.

 

 

 

 

 


Bon ok au niveau des vêtements ce n’est pas vraiment ça car, comme à mon habitude, je mets toujours ce que je récupère de mieux au niveau des stats, du coup je n'ai jamais mon propre style mais pour ceux qui se moquent de ça et préfèrent le style il y a de quoi faire. Et quand je dis ça, il y a vraiment de quoi faire. Je n'en reviens toujours pas des tenues différentes que j'ai pu croiser tout au long de l'aventure. Vous pourrez ajouter la plupart du temps des compléments d'améliorations à vos fringues pour les rendre plus résistantes et plus stylées.


 

 

 

Le bestiaire peut paraître quelques fois répétitif certes, mais quand on s'amuse à se les réénumérer on se rend compte qu'il y en a vraiment beaucoup. C'est juste que la map en est bien fournie, du coup on les croise tous à plusieurs reprises. Les plus impressionnants sont les mange-monde. Il y en a 4 et ils sont énormes, à tel point qu'il faudra user de patience et de réflexion pour y venir à bout. Comme vous le verrez dans la vidéo il y a aussi des plus gros ennemis, similaires à des trolls. On croise différents autres ennemis vraiment bizarres qui sont une surprise à chaque première rencontre. Puis pour terminer, des ennemis semblables au héros avec leur boss, rencontrés généralement dans les forteresses ou camps.

 

 

 

 

Le jeu donne donc des leçons de moral sur la pollution créée par l'homme qui a mis en perdition l'ancien monde, mais pas jusqu'à nous mettre mal à l'aise. Plusieurs zones de la carte ont été impactées et vous demandent pour le coup d'améliorer des résistances à la chaleur, aux radiations, au froid et gaz. Soit vous développez des aptitudes corporelles, soit vos vêtements vous donneront assez de résistance selon la circonstance et même certaines potions ont des vertus protectrices.

 

 

 

 

Voici le genre de tableaux que vous trouverez et qui expliquent ce que nous allons faire au monde dans les prochaines années IRL ;) .

 

 

 


Alors là les gars (et les wives), je ne sais finalement pas vraiment ce que ça a bien pu changer le fait d'être gentil plutôt que méchant. Ok il aurait fallu que je le fasse en méchant pour le savoir. Certes l'histoire aurait certainement changé, mais je n'ai pas eu vraiment de choix à faire dans les textes tout au long de l'aventure comme dans les RPG à choix multiples qui appliquent cette loi de l'aura. Ça a juste impacté mes possibilités d'apprendre certaines techniques ... et d'autres non.

 

 

 


On rencontre de nombreux PNJ qui donnent une belle quantité de quêtes annexes. Lorsqu'on les termine on nous donne la possibilité de les enregistrer sur une liste de passagers pour un voyage style "L'Arche de Noé". Il faut visiblement bien les choisir car l'impact sur l'avenir en dépend. Personnellement j'ai fini le jeu et je ne sais toujours pas pourquoi après avoir sauvé la planète on a quand même dû partir ... bref pas compris. Sinon ces PNJ sont pour la plupart attendrissants et ont chacun leur personnalité. Ci-dessous je vous présente un bon poto de buverie, cependant je ne vous dirais pas ce qu'il y a dans le verre mais ça déménage ^^.

 

 

 

 

S'il y a bien un sujet sur lequel je ne peux pas me prononcer c'est le changement du scénario par rapport à nos choix puisque je n'ai fait le jeu qu'une seule fois. Cependant je reste persuadé que les choix que 'on nous propose quant aux tributs l'impactent forcément. Effectivement j'ai commencé avec une tribu pacifique, alors que l’on m'a proposé aussi de rejoindre au même moment une tribu qui prône le mal. Mais alors que j'avais réussi à demander à plusieurs chefs de devenir membres de la mienne, un autre m'a proposé de le rejoindre, c'est à dire de quitter les miens et repartir à zéro avec lui. On peut d'ailleurs à un moment proposer tout simplement aux autres de faire la paix. Je ne sais pas ce que ça peut changer sur la suite des événements, j'attends vos anecdotes sous cet article.


 

 

 

On tombe sur un bon nombre de villages dans lesquels des quêtes secondaires sont proposées. On fouille aussi les maisons qui regorgent de coffres donnant du matos. Mais les villages les plus spectaculaires sont ceux que l'on repère en feu au loin. Lorsqu'on les atteint, on peut éradiquer la menace en s'opposant aux fauteurs de trouble puis ensuite reconstruire le village avec les rescapés. Comme je le dis dans la vidéo, le fait de pouvoir changer l'aspect de la map sera toujours quelque chose de fascinant pour moi.

 

 

 

 

 

 

Les montgolfières se trouvent dans les villages et vous permettent d'améliorer une arme ou un vêtement, encore faut-il avoir les ressources nécessaires car ces upgrades deviennent vite excessifs.


 

 

On croise des casse-têtes a plusieurs reprises. Ils nous sont proposés sur des objets spécifiques de l’« ancien monde ». Des globes, terrestre, pianos, guitare, tableaux électriques, tourne-disque et tellement d'autres encore ! On a un certain nombre limité et je dirai qu'à 95% restent plutôt simples. Puis on tombe sur une minorité de challenges impossibles en 10 coups, c'est d'ailleurs à ce moment que l'on apprend que si on échoue, on perd de la vie en prenant le jus (pour les compteurs électriques en tout cas) mais on peut recommencer sans problème. On remporte de très beaux cadeaux en les réussissant, et encore de plus gros lorsque l'on termine toute les séries de chaque objet dissimulées dans la carte.

 

 

 

 

La map est très accessible et efficace. On y voit les quêtes principales, secondaires et surtout elle est modélisée en 3D ce qui permet de-suite de reconnaître les différents lieux. Une légende vous guidera pour trouver les artefact et compagnie. Elle permet également à savoir quelles parties de territoire votre tribut a récupéré et celui qui appartient toujours à l'ennemie.

 

 

 

 

Biomutant est le meilleur RPG sorti sur la XBOX One pour sa fin de vie alors surtout n'hésitez pas à sauter dessus car vous en aurez pour votre argent. Effectivement il sera possible de recommencer le jeu avec votre personnage upgradé pour tester les différents scénarios.

 


 

Les Images

Les Vidéos

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Aucun avis pour le moment.

Aller en haut de page Haut de page