Oubli des identifiants ? - Inscription

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site et à la suppression de ce bandeau d'information. En savoir plus

J'accepte

37ème Festival BD Chambéry en Savoie

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Images
  • Jeux en relation

37ème Festival BD Chambéry en Savoie 37ème Festival BD Chambéry en Savoie

Festivals/Salons

Le 25 Octobre 2013 - Par Docteur Jones86 - article lu 1109 fois - Moyenne de 20,00

Chers amis geeks et geekettes bonjour, aujourd'hui je ne viens pas avec un jeux vidéo mais on va parler du 37ème FESTIVAL de la Bande Dessinée de Chambéry. Le festival a eu lieu du 18 au 20 octobre, pour ma part je m'y suis rendu le samedi 19, et ce fut pour moi un très (mais vraiment très grand) moment de ma vie de lecteur de B.D et de geek en général. je reviendrai là dessus plus tard, avant je vais faire un rapide diaporama de ce qu'il y avait d'important pour cette 37ème édition. Alors je ne vais pas faire un historique complet du festival, puisque j'en ai déjà fait un dans mon article consacré à la 35ème édition de 2011. Mais ne vous inquiétez pas j'aurai des choses à dire!


 

 

Quoi de neuf en 2013 ?


Hormis les invités et l'invité d'honneur, il y a pas mal d'activités et d'interventions au sein du festival ou qui gravitent autour de celui-ci.

Au niveau des animations, un espace de 150m2 était consacré aux enfants, idéal quand papa va faire 2/3h la queue pour une dédicace ou se lance à la recherche d'une rareté à la Foire aux bulles. Ainsi nos charmantes têtes blondes pouvaient participer à des ateliers de dessin, assister à des séances de maquillage, de clown ou de magie... En fait c'est une garderie de luxe, mais l'idée est bonne parce que vu le monde qu'il y avait au festival, les gamins pouvaient rapidement péter un plomb !

Les visiteurs on put apprécier une démonstration de graff avec le collectif Médlakolor et une démonstration d'aérographe avec Aéro Pat.

Le vendredi 18 octobre Jean-Claude MEZIERES, dessinateur de "Valérian" et des décors du film "Le cinquième Elément", a rencontré les lycéens et collégiens pour une conférence au Manège. Je reviendrai plus longuement sur Jean-Claude MEZIERES dans une partie consacrée aux auteurs.

 

 

Le samedi 19 octobre l'espace Malraux, dans une volonté d'accompagner l'organisation du festival dans sa démarche encourageant la découverte familiale de la BD, propose la projection sur grand écran du classique des studios PIXAR: "Toy Story". Les gens s'étant rendus au festival avaient droit à un tarif préférentiel.

Notons aussi que pendant tout le long du festival de nombreuses BD étaient à gagner.

Mais le festival a aussi des limites qui lui son données, si limite il y a car la bande dessinée c'est une porte ouverte sur l'imaginaire. Quoi qu'il en soit il y a eu quelques interventions extérieures. A la maison d'arrêt de Chambéry avec DAMS dessinateur de la BD "Section Trident". Auprès du personnel de Chambéry Métropole avec Arnaud BETEND dessinateur de "Batchalo". A la maison d'enfants de Challes-les-Eaux où Margaux NICOUD et Audrey LOFFRE ont animé des ateliers dessins les samedi 28 septembre, 5 et 12 octobre 2013. Philippe BERCOVICI, dessinateur de "Les Femmes en Blanc" à rencontré le personnel de l'hôpital de Chambéry le vendredi 18 octobre.  En amont du festival, les Collèges Côte Rousse à Chambéry et Edmond Rostand à la Ravoire accueillent l'association "Pour la vie". Celle-ci intervient auprès des élèves de 4ème pour les sensibiliser aux problèmes de la violence, en s'appuyant sur la BD de DERIB "No Limit". Cette opération fut soutenue par Chambéry Métropole et l'ACSE.

 

 

Deux expositions étaient autour du festival. La première, l'expo "Gung Ho" créée par les éditions Paquet pour le festival, qui emmène le public dans l'univers de Gung Ho. Cette exposition fut réalisée à l'occasion de la sortie du Tome 1 de la série "Brebis galeuses".

La seconde, présent à la médiathèque, "A l'assaut des cimes". Une exposition consacrée à la montagne, du 3 au 31 octobre 2013.

Voilà un aperçu des différentes animations de cette édition 2013, mais le festival de Chambéry ce n'est pas que ça!

 

 

Trouver son bonheur:


Comme chaque année, le festival dresse un chapiteau avec plein d'exposants vendant tout un tas de BD. Il y en a pour tous les goûts, pour toutes les bourses et il est facile de trouver son bonheur!

 

Hormis l'énorme stand de BD fix, le reste des exposants propose des BD d'occasion. C'est l'histoire de faire des bonnes affaires et de se replonger dans un passé plus ou moins lointain. Et oui, certains vendeurs proposaient des premières éditions de Tintin, ce qui vaut une petite fortune. Il y avait de vieilles revues Strange, Marvel, Batman, METAL HURLANT...pour ma part j'ai craqué pour le numéro 34 de METAL HURLANT datant d'octobre 1978.

 

 

Faut dire que ça faisait un moment que je voulais me procurer un exemplaire de cette revue culte et au combien importante dans le monde de la BD et de la science-fiction ! Pour 10 € j'ai réalisé un rêve de geek, plutôt cool!

C'est aussi l'occasion d'échanger quelques paroles avec les exposants, bien que vu le monde ce n'est pas chose facile, mais l'ambiance reste super sympa et conviviale.

Etant en pleine période Batman (la sortie toute proche de Arkham Originis doit y être pour quelque chose), je cherchais des comics du célèbre héros. Alors il y avait pas mal d'anciennes revues Batman, mais pour trouver des beaux albums avec une belle couverture cartonnée ce n'est pas une mince affaire. J'ai quand même trouvé un superbe album de plus de 400 pages, "Batman: Amère Victoire", d'une valeur de 18€.

 

Bien sûr je n'ai pas encore eu le temps de la lire, mais j'ai pu la feuilleter et je trouve le style graphique vraiment super et original, voir même flippant.

 

 

Vous constatez donc, qu'en plus du mon billet d'entrée, j'ai dépensé quelques euros!

 

 

A la rencontre des auteurs:


Un festival de BD sans auteur, c'est comme une console sans jeu. Chaque année on est gâté à Chambéry mais cette année c'était magique. J’emploie le mot "magique" que pour une seul raison, la venue de Jean-Claude MEZIERES, le dessinateur de la BD VALERIAN.

Avant de vous racontez ma rencontre avec ce dessinateur, laissez-moi en faire une courte biographie.

 

 

Jean-Claude Mézières est né le 23 septembre 1938 à Paris. Il habite Saint-Mandé et son futur ami, Pierre Christin, la maison d'à côté.A quinze ans, il entre aux Arts Appliqués, section papiers peints, et rencontre Giraud qui n'est pas encore Moebius. Pendant qu'il poursuit ses études de dessin, il publie quelques récits dans Fripounet et Marisette , Coeurs vaillants et Spirou. Après deux ans et demi de service militaire, il travaille dans l'illustration et la publicité, mais rêve de voyager...

En 1965, il part aux Etats-Unis et travaille comme cow-boy dans les ranches entre le Montana et l'Arizona. A Salt Lake City, il retrouve son ami d'enfance Pierre Christin, professeur de littérature française à l'université d'Utah. C'est là qu'ils collaborent pour la première fois ensemble pour une histoire courte dans l'esprit de "MAD" Américain de l'époque qui sera publiée dans Pilote, en 1966.

En 1967, alors que la science-fiction est encore très marginale en France, ils publient dans Pilote la première aventure de Valérian : "Les mauvais rêves" qui reçoit un accueil aussi inattendu que favorable. "La cité des eaux mouvantes", dessinée en 1968 et marquée par les espoirs aussi bien que les controverses de l'époque. Jouant sur les paradoxes temporels, cette histoire est publiée en album en 1970. Et puis, avec "L'Empire des Mille Planète", c'est l'envol vers l'espace, la première rencontre avec d'autres espèces, le début d'une immense quête en quelque sorte ethnographique sur la faune et les moeurs du cosmos.

En 1991, alors qu'il travail sur l'album "Les Cercles du Pouvoir", Luc Besson l'engage pour créer les décors d'un grand film de science-fiction. MEZIERES y travaille pendant toute l'année 1992, mais le projet s'arrête. "Les Cercles du Pouvoir" sera publié en 1994.

En 1997, "Le Cinquième Élément" sort sur les écrans et libère ainsi MEZIERES de son silence autour de ce film et de sa participation. Les taxis volants vus dans "Les Cercles du Pouvoir" deviennent le symbole du film. A la base ils n'étaient pas prévus dans le scénario original, mais quand Besson à lu l'album il a voulu les intégrer à son film.

 

 

Ce n'est pas nouveau que MEZIERES inspire le cinéma, mais c'est la première fois que s'est dit de façon officielle. En 1977 quand sort Star Wars, et ses suites de 1980 à 2005, on peut y voir pas mal de référence à VALERIAN, regarder plutôt.

 

 

Laureline a porté le fameux bikini 11ans avant Leïa, et ce n'est pas tout:

 

 

 

 

 

A aucun moment du générique le nom de MEZIERES n'est mentionné, a aucun moment Lucas et ses potes on parlé du travail de MEZIERES et à aucun moment Lucas a contacté MEZIERES. C'est resté en travers de la gorge de l'auteur et on comprend pourquoi.

Personnellement j'ai découvert Valérian en 2013 en tombant par hasard sur un épisode de la série-animée adaptée de la BD. J'ai trouvé la série sympa au fil des épisodes que je regardais et c'est ainsi que j'ai décidé de lire les albums. Là ce fut une énorme claque dans la gueule, je suis directement tombé sous le charme. Plus j’avançais dans les albums et plus j'étais amoureux de cette série, et je le suis toujours, si bien que VALERIAN est devenu ma bande dessinée préférée!

 

 

 

Vous constaterez que le générique de la série déchire, mais une fois qu'on a lu les BD, la série devient bien fade. Alors VALERIAN c'est de la science-fiction à la fois intelligente et divertissante. Le héros est un agent spatio-temporel, lors d'une mission en plein moyen-âge, il va rencontrer Laureline qu'il va ramener avec lui dans le futur. Elle va aussi devenir agent spatio-temporel. A partir de là c'est la porte ouverte à des voyages dans l'espace à la rencontre de lointaines civilisations, mais aussi dans le temps car des fois pour sauver l'avenir il faut retourner dans le passé. C'est magnifiquement écrit et le style graphique est sublime, lire VALERIAN c'est comme faire un très grand voyage, on retrouve son âme d'enfant tout en étant confronté à des problématiques d'adulte et bien actuelles: politique, économie, religion, guerre... Des aventures dépaysante et profonde pour lesquelles je me passionne depuis plus de 3 ans!

Alors quand à la fin de l'été 2013 j'ai appris la venue de MEZIERES au festival à Chambéry j'étais comme un petit fou, c'était presque comme rencontrer Spielberg tant le travail du dessinateur m'a captivé ! Mais quelques jours avant le début du festival j’apprends que si MEZIERES fera bien des dédicaces, celle-ci seront limitées. Cinquante sur la totalité du festival, 30 le samedi et 20 le dimanche. Quand j'ai su ça j'ai décidé de ne pas allé au festival. Mais la veille du samedi 19 octobre, après avoir eu la chanson du générique de VALERIAN toute la journée dans la tête je décide d'y aller quand même. C'est ainsi que je m'y suis rendu le 19 Octobre et après de nombreuses questions aux organisateurs et aux visiteurs je me retrouve dans le file d'attente pour une dédicace de MEZIERES avec le ticket n°24...j'étais tellement heureux que j'avais envi de pleurer, ça y est j'allais rencontrer MEZIERES ! Après une heure d'attente, même un peu moins, me voilà face à face avec le maître. J'avais du mal à trouver mes mots, tout ce que je pu lui dire c'est: "Félicitations et merci pour ces voyages spatio-temporels avec Valérian et Laureline". Environ deux minutes après j'avais mon album dédicacé par MEZIERES avec un magnifique dessin!

 

 

C'est pas magnifique ? Y a pas de quoi être fier ? Y a pas de quoi frimer ? C'est juste un pur bonheur, à chaque fois que je vois ce dessin j'ai envie de pleurer tant ça me remplis de joie!

Parmi les autres auteurs présents citons Davidé FABBRI connu pour son travail sur de nombreuses BD "Star Wars"; Franck Margerin le papa de "Lucien et cie","Manu" et qui a pas mal travaillé avec "Métal Hurlant" et enfin HUB l'invité d'honneur de cette édition 2013 à qui l'on doit la série "Okko". En tout cas c'est une trentaine d'auteurs présents durant le festival.

 

 

 

Le mot de la fin:


Choucroute, frite, salade...

A l'heure où je tape ces lignes, je n'ai pas encore eu connaissance du palmarès 2013 du festival.

Il sera assez rapidement mis en ligne, alors si vous êtes intéressés rendez-vous régulièrement sur le site www.chamberybd.fr

 

Pour ma part ce fut un festival mémorable, normal j'ai eu ma dédicace de MEZIERES. C'est aussi l'occasion de rencontrer d'autres passionnés très sympathiques avec qui on rigole bien dans les files d'attente.

Seul défaut, qui n'en est pas vraiment un, le monde. D'année en année le festival attire de plus en plus de visiteurs, ce qui est excellent pour l'avenir. Cependant je trouves que la salle du Manège commence à être trop petite et qu'il serait bon d'envisager un nouvel emplacement (plus grand) pour les prochaines éditions.

Si vous ne connaissez pas le festival je vous donne rendez-vous en octobre 2014, ça vaut vraiment le coup !

 

Les Images

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Avis de PentoGGA
Le 25 Octobre 2013 - Par PentoGGA -
Moyenne de l'article 20 /20

Juste énorme cet article ! Les comparaisons de la BD et Star Wars est tres surprenant ! Merci Jones

Aller en haut de page Haut de page