Oubli des identifiants ? - Inscription

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site et à la suppression de ce bandeau d'information. En savoir plus

J'accepte

*** La tête dans les étoiles! ***

Aller an bas de page Bas de page
  • Lire l'article
  • Les avis
  • Les Vidéos
  • Jeux en relation

*** La tête dans les étoiles! *** *** La tête dans les étoiles! ***

NINTENDO Wii

Le 22 Avril 2012 - Par Multifragman - article lu 1156 fois - Moyenne de 19,00

C'est à l'aube du XXIème siècle… non, trop commun…

Il était une fois, un petit homme rouge et barbu… non! Trop facile…

Suite à l'explosion nucléaire qui a ravagé… non, non et non!! Trop prévisible…

Je vais vous présenter MARIO! Si, si señor! Eh oui, il m'a toujours fait penser à un espagnol avide de corridas et tout le bordel, allez savoir pourquoi… surtout qu'il est censé être italien. Nous reverrons donc Mââârio et ses potes à travers ce test et plus précisément dans un univers cosmique vers un nouvel âge réminiscent. Amateurs des inconnus, bonsoir! (ben voiiilààà, ça c'est de l'intro!)

Qui ne connait pas aujourd'hui le héros-plombier à moustache de Nintendo?… je suis sûr que même nos amis les militants anti-jeux les plus tenaces en ont au moins entendu parler. Ils ont peut-être même joué à un Mario! Et oui, LA connerie… et là, je les imagine au bout de leur vie, bavant de rage, se roulant par terre en criant leur désespoir au monde entier : "NOOON! J'ai craquééééé!!!". Militants qui seront d'ailleurs nombreux à lire cet article, je n'en doute pas un seul instant. Bon ok, un peu quand même… ceci dit, je viens à l'instant de relire ces quelques lignes et je ne peux m'empêcher de constater que moi aussi, je craque. Revenons donc à nos partenaires de brebis (oui, j'ai arrêté de préciser la couleur parce qu'un mouton, vous en conviendrez, c'est généralement blanc). De l'aspirine! Vite… viiiiite!

Resituons-nous un peu dans le contexte. On est en 2007, Nintendo vient de lancer sa nouvelle console avec un nom à la con (faut bien le dire ^^), nom que tout le monde s'empressera d'associer à des blagues hilarantes. Ex: "t'as déjà joué à la Wii?" ---> "wi wi!" mais c'est vrai que c'est drôle dis donc… *raclement de gorge explicite*. Poursuivons. Comme à chaque changement de console, on a forcément droit à… à un Mario bien sûr! (et à un Zelda au passage… ben oui, on change pas les équipes qui gagnent) Voir ci-dessous pour l'annonce à grands renforts de majuscules.

ET VOOOICIII LE TEST DE SUPER MARIO GALAXYYYYYYYYYYYYYYY !!!!! (ndralm : penser à rajouter les effets de lumières et sonores à la wanégen)

Ndralm = note du rédacteur à lui-même, bande d'incultes! (ndralm : penser à ne pas insulter ses lecteurs)


Mariojuana à fond les ballons…

A ceux qui poseront la question "est-ce un jeu débile?", je répondrai que non. Déjà parce qu'il n'y pas de raisons particulières à ce que je ne teste que des jeux débiles! Ensuite, "débile" ne me parait pas être le mot le plus approprié… et pour tout vous dire, j'ai un peu de mal à en trouver un là tout de suite. [… checkpoint pause café]

[loading in progress …] Ce jeu est un amoncellement de délires tous autant abracadabrantesques (j'aime ce mot, on a rarement l'occasion de le placer dans une conversation) les uns que les autres passés d'un esprit sûrement un peu dérangé… Mais, et c'est là que c'est énorme, on a le sentiment que tout est fait pour nous faire rêver! On prend vraiment un plaisir fou à faire sauter Mario un peu partout. Le triple saut est d'ailleurs vraiment addictif, si on évite de finir le troisième dans le vide, évidemment. On a tout un éventail d'actions possibles du style tournoyer pour étourdir ses ennemis, sauter sur eux pour les péter - on ne dit pas "tuer" chez Nintendo, c'est interdit -, le saut "retourné", le saut en longueur, le double saut etc… tout ça, c'est bien sûr du déjà-vu chez notre ami le plombier mais le système a déjà fait ses preuves!

Le jeu est entièrement basé sur la gravité. Je m'explique… vous pouvez (et vous devez) amassez le plus d'étoiles possible tout au long du jeu pour pouvoir alimenter un vaisseau spatial. Je sais ce que vous vous dites, c'est peu "tiré par les cheveux" mais bon, c'est comme ça (je détaillerai tout ça un peu plus bas). Vous devez sauter de planète en planète pour arriver à vos fins et ça tombe plutôt bien puisque Mario aime bien sauter un peu partout. Sur chaque planète, il y toujours un moyen (souvent une étoile filante) d'accéder à la suivante et pour ce faire, il faut chercher ce moyen. Et là, ça part dans tous les sens… c’est-à-dire que sur ces mini-planètes (évidemment, elles ont pas la taille de la terre sinon on n'est pas arrivé), vous pouvez marcher et sauter dans toutes les directions! La caméra vous suivra de dos dans tous les cas et, pourvu qu'on n'ait pas le tournis, ça donne un gameplay innovateur et des plus agréables pour le joueur! On remarque aussi quelques passages en 2D façon old-school, ce qui rappellera aux fans l'univers des autres Super Plombier.

Les fameuses étoiles que vous devrez trouver

Nos amis les taupes...

Si on ajoute à ça l'attribution des bons boutons à la manette, c'est encore mieux! Ainsi, pour tournoyer sur terre ou dans les airs, on secoue la manette. Les déplacements au stick directionnel, assez utiles si vous voulez éviter le sur-place, se prennent en main facilement. On se retrouve d'ailleurs très rapidement comme un blaireau devant sa télé à danser un tango en agitant les mains un peu partout… ce qui provoque souvent la joie des personnes autour de vous soit dit en passant (ou alors ils se foutent de votre tronche, au choix).

On a aussi droit aux tenues classiques, telles que Mario de feu, de glace ou Mario étoile, toujours aussi pratiques pour colmater les fuites… et quelques nouveautés telles que Mario abeille ou Mario ressort, la première étant destiné à vous faire passer encore plus pour un c** devant vos amis (Bzzzzz!). Rassurez-vous, vous ne serez pas obligé de faire l'abeille en live (pas encore…)

Vous pourrez vous saper de multiples façons mais ça ne dure jamais bien longtemps...

Vous aurez aussi le plaisir de profiter des multiples "bonus" et "bonus secrets" qu'offre le titre. A vous de tous les découvrir!

La difficulté est bien jaugée, en crescendo, avec de temps en temps des passages assez corsés, sans être hardcore. Tout le monde s'y retrouve et c'est là aussi toute l'expérience de Nintendo (avec le papa de Mario, Shigeru Miyamoto) qui parle d'elle-même.

Le titre n'est pas excessivement long… vous y passerez bien 15-20 heures quand même, le temps de trouver toutes les étoiles! (et ça suffit largement!)

En somme, l'expression qui me vient le plus à l'esprit est : "mais qu'est-ce qu'ils ont fumé?" Expression que vous pourrez interpréter comme bon vous semble une fois que vous y aurez joué ou, à défaut de Weed, de… Wii pardon, après avoir atteint la fin de ce que j'appellerais désormais cette chose que vous lisez actuellement! En tout cas, une chose est sûre. Le public, lui, a suivi le délire!

La délicieuse voie lactée!

Mmmmmh… qu'est-ce que je ne donnerais pas pour un milkshake aux étoiles… Les graphismes, c'est important! Voilà, j'ai fait le tour de la question par le biais cette bête et concise analyse. Il faut vraiment que j'arrête de faire des tests, ça nuit gravement à ma santé. Les graphismes disais-je, c'est important. Pourquoi? Parce que! Non mais sans blague, ça vous botte de jouer à un jeu dégueulasse, vous? Eh bien ici, ce n'est pas le cas. Malgré une Wii pensée essentiellement ludique et non puissante comme peuvent l'être la X360 ou la PS3, on s'aperçoit vite que c'est mignon tout plein!

Rien de tel qu'un voyage dans l'espace pour oublier ses petits tracas!

Certes on a pas droit à la HD, mais est-elle vraiment nécessaire dans ce type de jeu? La réponse correcte est non (si vous avez répondu oui, n'achetez pas la Wii… mouahaha… hum!). Les temps de chargement quand à eux, sont au poil, rien à redire là-dessus non plus. Le voyage entre les planètes est juste génial, on en prend plein la vue et surtout, chose très importante, il n'y a pas un seul lag! C'est fluide nom d'un steak haché! Oui, parce que c'est aussi ça les jeux Nintendo m'sieurs dames, et je trouve qu'on oublie trop souvent de le dire! Allez, un petit résumé juste pour le plaisir : c'est beau, c'est rapide et c'est fluide.

Vole, petit plombier, vole...

Le syndrome du "plombier à la rescousse"…

Je parle de syndrome parce que ça sent la pathologie incurable à plein nez! Je m'explique…

Après "Super Mario Bros" où il fallait, dois-je vraiment vous le rappeler, sauver une princesse. Après "Super Mario Bros 3" où il fallait sauver une princesse. Après… bon, vous voyez où je veux en venir! J'en ai ras-le-caribou que les p'tits gars de Nintendo fassent des heures sup pour nous pondre un gameplay génial accompagné d'un scénar prémâché, mâché, remâché et ultraremâché!!! Sérieusement là, c'est plus possible… le seul qui se démarquait vraiment, c'était le 2! va falloir changer de disque! Un MAUVAIS point, une fessée et un bonnet d'âne pour ces messieurs-dames. Alors évidemment, ils nous sortent l'argument à 2 Mars 70 : "C'est pour donner au jeu une meilleure accessibilité aux plus jeunes!". Oui parce que visiblement, selon Nintendo, les jeunes sont émerveillés par TOUT ce qui les entoure, ne pensent que "rose" et ont un cerveau de la taille d'un petit pois. Faut arrêter de prendre les gens pour des cons… et puis, que fait-on des vieux de la vieille alors? Ceux qui se sont vus offrir la première console… la NES… qui ont vus leurs parents leur déposer leur première manette dans leurs petites mains potelées… bon j'arrête, ça va tourner au documentaire. (ndralm : qu'est-ce que ça fait du bien de pousser un coup de gueule!)

Y'EN A MAAAAARREEEEE!

Tout n'est pas mauvais évidemment… Nintendo sauve un peu les meubles, comme toujours, grâce à une ambiance féérique digne… digne d'un Zelda? ^^ Bon, c'est un peu exagéré mais par exemple, les luma's, sorte de bébés étoile, sont (veuillez me pardonner pour la suite) crôôômeuuugnons! Hum… un autre petit moment d'égarement sans doute. Selon moi, tout est modelé, réalisé, pensé dans le but de faire ressortir l'innocence de l'enfance présente en nous tous dans ce jeu et dans beaucoup d'autres du même genre.

Les luma's! Ne sont-ils pas craquants et à croquer (surtout celui en chocolat...)

Une amie utile...

Rajoutez à ça une bonne dose de délire, avec des arbres qui vivent sur une planète de 10m de diamètre, un vaisseau qui marche aux étoiles, des luma’s qui mangent des cristaux, des plantes carnivores de 50m de haut etc… et vous aurez un cocktail arrosé de non-sens. Quand je vous dis qu’ils ont fumés ces lascars…

La gentille petite plante en question (faites attention quand même, elle a de grandes dents)

Une mélodie venue d'ailleurs

Alors là… chapeau (haut de forme). Y'a pas d'autres mots. C'est… magnifique. D'ailleurs, vu la longueur de cet article, je ne vais pas m'extasier sur la musique plus longtemps. Je vous mets les liens, vous comprendrez par vous-même. J'ai quand même du mal à concevoir le fait qu'on ait pu composer et jouer une musique aussi belle, et même envoûtante par moments, pour un jeu vidéo. Cette BO mériterait bien des récompenses…

Une des plus belles compos

Je crois que celle-là reste ma préférée!

Un petit aperçu de l'orchestre et du boulot fourni pour la BO...

Pas de doublages, hé non, on est dans un jeu vidéo NINTENDO! (combien de fois faudra-t-il le dire). Ça contribue grandement à la beauté du titre je trouve, et puis ça évite que des doublages de m**** se glissent au-dessus des voix originales et parfois, c'est appréciable!

Conclusion

Super Mario Galaxy est, comme souvent chez Nintendo, un concentré des points forts des précédents épisodes de la série acclamés par le public. Il pourrait sans aucun doute rentrer dans la lignée des jeux innovateurs, principalement grâce à un gameplay bien pensé et accrocheur, s’il dérogeait aux scénarios ressassés et fades de ses ancêtres… ce qui, outre le fait de créer un paradoxe, n’aide vraiment pas le plombier à moustache à tirer son épingle du jeu. Un bon jeu donc, presque révolutionnaire, accompagné de musiques toutes aussi belles les unes que les autres, qui nous fera passer de bons moments de délires spatio-(pas)-temporels.

Gameplay / Jouabilité : 19/20
Graphismes / Effets : 17/20
Scénario / Ambiance / Immersion : 11/20
Bande son / Dialogues / Doublages : 20/20
Durée de vie : 15/20

Note : 17/20

Les Vidéos

Les jeux en relation

Les Avis des Gamers

Avis de PentoGGA
Le 27 Avril 2012 - Par PentoGGA -
Moyenne de l'article 20 /20

Excetionnel, de plus, c'est agréable quand un aussi gros article demande un stricte minimum de modération tellement que le rédacteur a soigné son travail. Bravo

Avis de Docteur Jones86
Le 23 Avril 2012 - Par Docteur Jones86 -
Moyenne de l'article 18 /20

Un article complet, bien rédigé et bien illustré....merci

Aller en haut de page Haut de page
Rechercher uniquement dans :






Recherche avancée
connexion

Vous n'êtes pas identifié !

Pseudo
Mot de passe
Connecting